Paradis Fiscaux et Judiciaires

Evasion fiscale : la firme montréalaise Blue Bridge sommée de collaborer avec la France

samedi 18 décembre 2021 par paradisfj.info

Économie
Evasion fiscale

Evasion fiscale : la firme montréalaise Blue Bridge sommée de collaborer avec la France

Le spécialiste de gestion de fortune est soupçonné d’avoir aidé des grandes familles françaises à dissimuler une partie de leur fortune dans des « trusts » canadiens, comme l’a révélé « Libération ».

Par Hélène Jouan(Montréal, correspondance)
Publié aujourd’hui à 08h40

Cette fois, la firme montréalaise spécialisée dans la gestion de fortune Blue Bridge n’a plus le choix : jeudi 16 décembre, la Cour suprême du Canada a mis fin à près de six années de contestation judiciaire, en refusant d’entendre son appel déposé pour tenter d’infirmer les jugements antérieurs. Dès le lendemain, le magazine Capital affirmait que l’entreprise, propriété d’un ancien banquier suisse installé au Québec, Alain E. Roch, « remettrait aux autorités fiscales canadiennes le complément d’information demandé par la France visant 14 trusts »

Cette décision de la Cour suprême canadienne intervient trois jours après que Libération a révélé que quelques dizaines de grandes fortunes françaises, notamment les familles Seydoux, Schlumberger et Guerrand-Hermès avaient bénéficié, pendant plus d’une décennie, de ces « trusts » canadiens opaques, leur permettant de réduire leur facture fiscale, et d’échapper notamment à l’impôt sur la fortune.

Selon Libération, Blue Bridge aurait permis à ces riches clients hexagonaux de mettre près de quatre milliards d’euros à l’abri. Lire la suite.


Accueil | Contact | Mentions légales | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 242 / 2223202

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent américain  Suivre la vie du site Le Canada   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License