Paradis Fiscaux et Judiciaires

La charge d’un juge d’instruction français contre le président du Gabon

lundi 21 février 2022 par paradisfj.info

La charge d’un juge d’instruction français contre le président du Gabon

21 févr. 2022 à 12h11

Selon les récentes conclusions d’un magistrat anticorruption, Ali Bongo a non seulement acquis ces dernières années de nombreux biens immobiliers à Paris grâce à des malversations mais il ne peut ignorer l’origine présumée frauduleuse du faramineux patrimoine familial en France, estimé à au moins 85 millions d’euros.

Il est rare qu’un chef d’État étranger en exercice soit si nettement mis en cause par la justice française. Et pourtant : selon les récentes conclusions d’un magistrat anticorruption parisien, l’actuel président du Gabon, Ali Bongo, a non seulement acquis ces dernières années de nombreux biens immobiliers à Paris grâce à des malversations, mais il ne peut ignorer l’origine présumée frauduleuse du faramineux patrimoine familial en France, estimé à au moins 85 millions d’euros.

Le juge d’instruction Dominique Blanc, chargé de l’affaire des « biens mal acquis », a fait part, le 7 février, de ses observations accablantes pour le chef de l’État gabonais dans un document judiciaire dont Mediapart a pu prendre connaissance. Il s’agit d’une ordonnance ayant déclaré l’irrecevabilité de la constitution de partie civile de l’État du Gabon, qui essaie depuis des années d’exciper du statut de victime dans ce dossier. Lire la suite.


Accueil | Contact | Mentions légales | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 94 / 2226035

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption politique  Suivre la vie du site LE PERSONNEL POLITIQUE  Suivre la vie du site Clan Bongo   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License