Paradis Fiscaux et Judiciaires

Le pape enregistré à son insu par un cardinal jugé pour fraude

vendredi 25 novembre 2022 par paradisfj.info

Le pape enregistré à son insu par un cardinal jugé pour fraude

Agence France-Presse
25 novembre 2022 à 15h13

Un cardinal italien de haut rang, actuellement jugé pour fraude financière, a demandé au pape de confirmer avoir approuvé des mouvements financiers confidentiels au cours d’une conversation téléphonique enregistrée à l’insu de François peu avant son procès, ont rapporté vendredi des médias italiens.

Cet enregistrement, réalisé à l’été 2021, trois jours avant le début du procès et après que le pape François venait de subir une lourde opération du colon, n’a pas été rendu public mais son existence a été révélée jeudi à l’occasion d’une audience au tribunal du Vatican.

Le cardinal Angelo Becciu, 74 ans, un ancien proche conseiller du pape, a été démis de ses fonctions et déchu de ses privilèges de cardinal en septembre 2020, sur fond de scandale autour d’une transaction immobilière à Londres, bien qu’il clame son innocence.

Au total, une dizaine de personnes comparaissent depuis juillet 2021 devant le tribunal pénal du Vatican pour fraude, détournement de fonds, abus de pouvoir, blanchiment, corruption et extorsion.

Parmi elles figure notamment Cecilia Marogna, une intermédiaire embauchée par Mgr Becciu en tant que consultante en matière de sécurité et accusée d’avoir dépensé 575.000 euros reçus du Vatican en nuits d’hôtel et en produits de luxe.

Selon les procureurs, les fonds versés à Mme Marogna - surnommée « la dame du cardinal » par la presse italienne - étaient destinés à libérer des prêtres et des religieuses retenus en otages à l’étranger.

Dans sa conversation téléphonique avec le pape en date du 24 juillet 2021, le cardinal Becciu lui demande de confirmer avoir approuvé le déblocage de fonds pour libérer une religieuse colombienne détenue au Mali par un groupe lié à Al-Qaïda.

« M’avez-vous ou non donné l’autorisation de lancer les opérations de libération de la religieuse ? », l’interroge Mgr Becciu. « Nous avions fixé la rançon à 500.000 euros, pas plus parce que ça paraissait immoral de donner plus d’argent aux (...) terroristes... Je pense que je vous avais informé de tout ça... vous en rappelez-vous ? »

Selon la retranscription, publiée en particulier par le quotidien italien Il Messaggero, le pape répond s’en souvenir « vaguement ».

Le pontife argentin, qui semble perplexe, demande alors à Mgr Becciu de faire sa demande par écrit. L’échange a été enregistré dans l’appartement d’Angelo Becciu par l’un de ses proches, sur un haut-parleur, selon le tribunal.

Ce procès, le premier d’un cardinal de si haut rang, doit se poursuivre vendredi avec l’audition de témoins-clés dans cette nébuleuse affaire.

Agence France-Presse


Accueil | Contact | Mentions légales | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 56 / 2362826

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption économique  Suivre la vie du site LES BANQUES  Suivre la vie du site L’Institut des Oeuvres Pontificales (la banque du (...)   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License