Paradis Fiscaux et Judiciaires

Les audits de quatre entreprises de GFG visés par des enquêtes au Royaume-Uni

mercredi 4 mai 2022 par paradisfj.info

Les audits de quatre entreprises de GFG visés par des enquêtes au Royaume-Uni

Le régulateur britannique de l’audit, le FRC, a annoncé mercredi l’ouverture de quatre enquêtes visant les auditeurs des comptes d’entreprises du groupe GFG Alliance, l’empire du magnat de l’acier Sanjeev Gupta.

Agence France-Presse
4 mai 2022 à 15h39

Le régulateur britannique de l’audit, le FRC, a annoncé mercredi l’ouverture de quatre enquêtes visant les auditeurs des comptes d’entreprises du groupe GFG Alliance, l’empire du magnat de l’acier Sanjeev Gupta.

Ce dernier fait déjà l’objet d’enquêtes pour soupçons de fraude et blanchiment d’argent.

Le FRC « a ouvert quatre enquêtes liées aux audits » réalisés par le cabinet londonien King & King sur Liberty Speciality Steels, Alvance British Aluminium et Steel Newport Limited pour l’exercice achevé au 31 mars 2019 et Liberty Performance Steels pour l’année suivante, a précisé le FRC dans un communiqué.

Les enquêtes du FRC concernent « les pratiques d’audit au sein de King & King. Aucune entité ou personne de GFG » n’est visée, a réagi mercredi un porte parole du groupe de M. Gupta, disant « reconnaître l’importance de solides pratiques d’audit ». King & King, contacté par l’AFP, n’avait pas réagi dans l’immédiat.

L’annonce de ces nouvelles enquêtes a lieu une semaine après des perquisitions de locaux de GFG Alliance au Royaume-Uni et deux semaines après des opérations similaires en France.

Côté britannique, le SFO (Serious Fraud Office), l’équivalent du parquet financier, a ouvert il y a un an une enquête pour soupçons de fraude et blanchiment d’argent dans la conduite des activités du groupe, y compris ses liens avec la société en faillite [Greensill6>http://paradisfj.info/-Scandale-Greensill-].

En France, il s’agit d’une enquête préliminaire menée par le parquet de Paris depuis juillet pour « abus de bien sociaux » et « blanchiment » et confiée à l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (Oclciff).

GFG Alliance, en grande difficulté financière depuis la faillite en mars 2021 de la société de prêts Greensill dont il était un des principaux clients, a lancé une vaste restructuration pour faire des économies et lever de l’argent afin d’assurer la pérennité de ses activités.

« GFG a réalisé des progrès importants au cours de l’année passée pour se refinancer et le groupe continue de servir ses clients, de payer ses fournisseurs et d’assurer des milliers d’emplois industriels », a fait valoir l’entreprise mercredi.

Liberty Steel, filiale de GFG qui emploie 3.000 personnes au Royaume-Uni, avait notamment annoncé en mai une restructuration et la mise en vente de plusieurs usines en Angleterre.

En octobre, GFG Alliance avait annoncé une injection de 50 millions de livres pour relancer la production dans l’usine sidérurgique de Rotherham au Royaume-Uni et y sécuriser les 660 emplois.

Depuis, « l’injection supplémentaire de capital de la part des actionnaires a permis de relancer la production d’acier » dans plusieurs segments d’activité de Liberty Steel au Royaume-Uni, avait indiqué le groupe en mars.


Accueil | Contact | Mentions légales | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 35 / 2226857

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption politique  Suivre la vie du site LE PERSONNEL POLITIQUE  Suivre la vie du site Jacob Zuma   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License