Paradis Fiscaux et Judiciaires

Sarkozy, Poutine, et… Djouhri dans le deal des Mistral

mercredi 30 mars 2022 par paradisfj.info

International Enquête

Sarkozy, Poutine, et… Djouhri dans le deal des Mistral

Selon des témoignages recueillis par Mediapart, Alexandre Djouhri, l’intermédiaire proche de l’ancien président français, a réclamé « 5 à 7 % » de commission aux dirigeants de Naval Group lors de la vente des navires Mistral à la Russie.

Karl Laske, Madeleine Leroyer et Jacques Massey
30 mars 2022 à 17h01

« Je ne sais pas qui est ce M. Tchemezov. Je ne sais pas qui devait lui remettre une décoration et pourquoi. » Le 20 mars 2018, au cours d’une garde à vue, Nicolas Sarkozy semblait avoir un blanc. Une petite perte de mémoire. L’ancien président avait remis la Légion d’honneur à l’un des hommes de confiance de Vladimir Poutine, Sergueï Tchemezov, patron de l’exportation d’armement russe, le 9 mars 2010, à l’Élysée, et il disait ne pas s’en souvenir.

Deux lettres de Claude Guéant annonçant l’attribution de cette décoration au Russe ont été retrouvées en perquisition chez l’intermédiaire Alexandre Djouhri, mais Nicolas Sarkozy balayait aussi l’information. « Des courriers de décoration, il y en a des milliers », assène-t-il aux policiers.

[...] Dès janvier 2010, l’intermédiaire, à tu et à toi avec Nicolas Sarkozy, avait pris contact avec les négociateurs de la vente des navires Mistral, les BPC (bâtiments de projection et de commandement), principal contrat d’exportation franco-russe à l’époque. Or Tchemezov, qui avait été l’ancien supérieur de Poutine au KGB à Dresde, était justement à la tête de la centrale d’achat Rosoboronexport qui avait le monopole sur les exportations et les importations d’armement en Russie (puis à la présidence de la holding d’État Rostec) et devait signer le contrat des Mistral.

Selon les témoignages récemment recueillis par Mediapart, Djouhri a réclamé « 5 à 7 % » de commission aux dirigeants de Naval Group (alors DCNS) sur le marché des BPC. Il aurait mis en avant ses relations en Russie, et celle du beau-père de son fils, un industriel russe, Sergueï Nosov, actuellement gouverneur régional, à Magadan, en Sibérie. Son fils, Alexandre Germain, serait lui aussi intervenu. Lire la suite.


Accueil | Contact | Mentions légales | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 90 / 2226035

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption politique  Suivre la vie du site LE PERSONNEL POLITIQUE  Suivre la vie du site Nicolas Sarkozy   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License