Paradis fiscaux et judiciaires

Plusieurs proches de Pinochet, dont sa veuve et ses cinq enfants, inculpés pour corruption

vendredi 5 octobre 2007

Amériques

Plusieurs proches de Pinochet, dont sa veuve et ses cinq enfants, inculpés pour corruption

illustration : La veuve Lucia Hiriart, et sa fille Véronica lors de l’enterrement du dictateur (Sipa).

AP | 04.10.2007 | 21:01

Vingt-trois personnes, dont la veuve et les cinq enfants d’Augusto Pinochet, ont été mis en examen jeudi pour corruption dans le cadre de l’affaire des comptes américains du dictateur défunt, a annoncé un juge. La plupart des suspects ont déjà été arrêtés, a précisé le directeur de la police Arturo Herrera.

Agée de 84 ans, Lucia Hiriart, la veuve du dictateur, a souffert d’un accident artériel à l’annonce de ces inculpations et a été transférée en urgence à l’hôpital militaire de Santiago, a annoncé Pablo Rodriguez, un des avocats de la famille, qui a réclamé qu’elle puisse y rester aux arrêts. L’avocat compte faire appel de ces inculpations, qualifiées de "décision illégale et abusive de la part du juge".

Parmi les autres inculpés figurent six généraux à la retraite, Jorge Ballerino, Guillermo Garin, Juan Romero, Hector Letelier, Sergio Moreno et Ramon Castro, ainsi que d’autres officiers, la secrétaire personnelle de Pinochet Monica Ananias et l’un de ses avocats, Ambrosio Rodriguez.

Le juge Carlos Cerda a lancé ces mandats d’arrêt en raison des "importantes indications tendant à prouver qu’ils avaient participé au détournement de fonds publics" pendant la dictature (1973-1990).

Le général Pinochet est mort en décembre dernier, à l’âge de 91 ans, sans avoir été jugé pour les nombreux chefs d’accusation pour corruption et violations des droits de l’homme portés contre lui.

Ces inculpations interviennent dans le cadre de l’enquête sur les comptes en dollars que Pinochet possédait à la banque Riggs de Washington et dans d’autres banques à l’étranger.

Réagissant à ces inculpations, la présidente chilienne Michelle Bachelet a souligné que "personne au Chili n’est au-dessus des lois".

© AP

Publié avec l’aimable autorisation de l’Associated Press.

Visitez le site de l’Associated Press.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1187 / 452675

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption politique  Suivre la vie du site LE PERSONNEL POLITIQUE  Suivre la vie du site Augusto Pinochet   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License