Paradis fiscaux et judiciaires

Chili : la famille Pinochet rattrapée par la justice pour détournement de fonds

vendredi 5 octobre 2007

04/10/2007 20:36

SANTIAGO (AFP) - Chili : la famille Pinochet rattrapée par la justice pour détournement de fonds

La justice chilienne a ordonné jeudi l’arrestation de six membres de la famille de l’ex-dictateur Augusto Pinochet (1915-2006), sa veuve Lucia Hiriart et leurs cinq enfants, et celle d’anciens collaborateurs, dans le cadre d’une affaire de détournement de fonds publics.

"Les membres de la famille Pinochet ont été inculpés" jeudi, a déclaré le juge Carlos Cerda, en charge de l’affaire.

Selon le juge, "il existe des antécédents abondants qui motivent cette décision sur l’existence du délit de détournement de fonds publics, des présomptions fondées (...) que ces personnes ont pris part à ce délit".

17 autres personnes, dont des anciens collaborateurs de l’ex-dictateur, sont également accusés dans cette affaire de malversation et font également l’objet d’un mandat d’arrêt, a annoncé le juge en charge de l’affaire.

La veuve de Pinochet, Lucia Hiriart, 87 ans, a fait un accident "artériel" à la suite de la décision de justice et a été conduite en urgence à l’hôpital militaire de Santiago, a indiqué son avocat Pablo Rodriguez, alors que la justice avait ordonné, pour ce qui la concernait, les arrêts domiciliaires.

"Nous allons déposer un recours en sa faveur devant les tribunaux", a annoncé l’avocat.

Plus tôt, jeudi, la présidente chilienne Michèle Bachelet s’est félicitée de la détermination de la justice de son pays à enquêter sur la corruption du régime de Pinochet (1973-1990).

"C’est un pays où personne n’est au-dessus des lois et par conséquent, j’entends à ce qu’il ne survienne aucune agitation", a déclaré Mme Bachelet.

Trois des enfants Pinochet, les deux fils Augusto et Marco Antonio, et l’une des trois filles, Lucia, étaient déjà détenus par la police à Santiago jeudi, ont confirmé des sources policières.

Tous les autres, dont les deux autres filles Maria-Veronica et la cadette Jacqueline, devraient également être arrêtés au cours des prochaines heures, toujours selon ces sources.

L’ex-secrétaire personnelle de Pinochet, Monica Ananias, son porte-parole Guillermo Garin, général en retraite et son avocat Gustavo Collao, également général retraité, son ex-exécuteur testamentaire Oscar Aitken, les colonels en service actif dans l’Armée Juan Mac-Lean et Mortimer Jofré, figurent tous dans la liste des 23 personnes concernées au total par l’ordre du juge Cerda.

Les femmes doivent être incarcérées dans la prison pour femmes Centro de Orientación Femenina tandis que les civils masculins seront détenus dans le pénitentier Santiago 1. Les 11 militaires en retraite et deux colonels en service seront pour leur part placés aux arrêts par la police militaire de l’Armée.

Tous ont été inculpés pour détournements de fonds publics, commis entre 1980 et 2004, et déposés sur une centaine de comptes secrets aux Etats-Unis et ailleurs à l’étranger. Les sommes en jeu s’élèvent à quelque 27 millions de dollars.

L’affaire avait été mise à jour en 2004 à la suite d’une enquête menée par le Sénat américain qui avait découvert une centaine de comptes courants détenus au nom de Pinochet et de sa famille, notamment au sein de la banque Riggs à Washington.

L’enquête du Sénat révèle qu’Augusto Pinochet Ugarte possédait des comptes ouverts en son nom propre, mais aussi sous douze faux noms (José Pinochet Ugarte, José Ramon Ugarte ou encore Daniel Lopez).

En juin 2005, la Cour d’appel de Santiago avait ordonné la levée de l’immunité de Pinochet, 89 ans dans le cadre de cette affaire et l’avait inculpé pour fraude fiscale.

Pinochet est décédé le 10 décembre 2006 d’un arrêt cardiaque.

© AFP

Publié avec l’aimable autorisation de l’Agence France Presse.

Visitez le site de l’Agence France Presse.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1715 / 630071

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption politique  Suivre la vie du site LE PERSONNEL POLITIQUE  Suivre la vie du site Augusto Pinochet   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License