Paradis fiscaux et judiciaires

La vente d’un oeuf Fabergé, jusqu’ici inconnu, pourrait battre un record

jeudi 4 octobre 2007

04/10/2007 20:09

LONDRES (AFP) - La vente d’un oeuf Fabergé, jusqu’ici inconnu, pourrait battre un record

Un oeuf Fabergé, dont l’existence était jusqu’à présent connue seulement de ses propriétaires, doit être vendu aux enchères à Londres le 28 novembre, a annoncé jeudi la maison d’enchères Christie’s.

L’"oeuf Rothschild Fabergé" devrait s’arracher entre 6 et 9 millions de livres (8,6 et 12,9 millions d’euros) et il est susceptible battre un record de vente pour un objet russe, selon les estimations de Christie’s.

Cet oeuf, réalisé en 1902 par le célèbre joaillier russe Karl Fabergé pour la famille de banquiers Rothschild, abrite un coq miniature incrusté de diamants qui sort pour marquer chaque heure en agitant ses ailes, opinant de la tête et ouvrant son bec pour chanter.

Cet oeuf recouvert d’un émail rose et d’un décor en or est l’un des trois seuls oeufs Fabergé connus qui comprennent une horloge et un tel mécanisme complexe.

"La découverte de ce chef d’oeuvre est la plus excitante de ma carrière longue de 40 ans", s’est enthousiasmé jeudi Anthony Philips, le responsable du département des arts décoratifs russes pour Christie’s.

"Nous avons déjà vu énormément d’intêret (pour cet objet), pas seulement de la part de collectionneurs russes, mais aussi américains et européens, à cause de sa rareté, de sa provenance et de sa facture", a indiqué un Matthew Paton, un porte-parole de Christie’s.

La maison Fabergé a réalisé 50 oeufs pour la famille impériale russe, une tradition lancée en 1885 par le tsar Alexandre III qui a offert à son épouse, la tsarine Maria Fedorovna un premier oeuf précieux pour Pâques.

Fabergé a par ailleurs fabriqué d’autres oeufs de ce standard impérial pour des clients privés, dont seuls 12 étaient connus des spécialistes jusqu’à la découverte de l’oeuf Rothschild.

L’oeuf Rothschild Fabergé doit être vendu aux enchères le 28 novembre à Londres dans le cadre d’une semaine de vente d’icônes, peintures et objets précieux russes organisée par la maison Christie’s.

La maison concurrente Sotheby’s organise elle aussi à Londres la dernière semaine de novembre des enchères russes pour répondre à la forte demande des oligarques et autres grandes fortunes de Russie.

© AFP

Publié avec l’aimable autorisation de l’Agence France Presse.

Visitez le site de l’Agence France Presse.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2165 / 525511

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption économique  Suivre la vie du site LES OLIGARQUES   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License