Paradis fiscaux et judiciaires

Gautier-Sauvagnac : 15 millions dans la caisse noire

samedi 6 octobre 2007

vendredi 5 octobre 2007, mis à jour à 17:11

Exclusif

Gautier-Sauvagnac : 15 millions dans la caisse noire

Jean-Marie Pontaut

Ce n’est pas 5 mais près de 15 millions d’euros que Denis Gauthier-Sauvagnac aurait finalement tiré en liquide sur le compte en banque de l’Union des industries et des métiers de la métallurgie, entre 2000 et 2007. Dans quel but ? Piste privilégiée : le financement occulte des syndicats.

L’affaire de la caisse noire de la Fédération de la métallurgie est encore plus grave qu’on l’imaginait. Ce n’est pas seulement 5,6 millions d’euros que le président de l’Union des industries et des métiers de la métallurgie (UIMM), Denis Gautier-Sauvagnac (DGS), a sorti en liquide, entre 2000 et 2007, mais près du triple. L’enquête révèle en effet que DGS ne puisait pas dans un seul compte de la fédération, mais dans trois. Le total des sommes en espèces retirées au cours de la même période s’élèverait donc à près de 15 millions d’euros. Reste évidemment à savoir comment Denis Gautier-Sauvagnac utilisait cette manne et à qui elle était destinée. Le financement occulte de syndicats demeure la piste privilégiée.

Mais beaucoup se demandent également pourquoi cette affaire sort aujourd’hui. Le Tracfin, organisme anti-blanchiment du ministère des Finances, enquête sur ce dossier depuis 2004. Il s’est davantage interrogé, semble-t-il, sur les rentrées d’argent que sur les sorties. En clair : comment ces fameux comptes étaient approvisionnés au sein même de l’UIMM. Il n’empêche que ces troublants retraits étaient connus depuis longtemps.

On s’étonne donc de la diligence soudaine du Tracfin à transmettre ce dossier à la justice et de la rapidité du parquet à diligenter l’enquête. Elle a déjà abouti à une perquisition au sein de la Fédération de la métallurgie et aux domiciles personnels de Gautier-Sauvagnac et de sa collaboratrice, Dominique Renaud, qui récupérait les espèces à la banque. Plus de 400 000 euros ont été saisis au siège de l’UIMM. 

Tout dépend maintenant de ce que va déclarer DGS et s’il livre le nom des destinataires des sommes. Une bombe politico-sociale selon les spécialistes.

© L’Express.

Publié avec l’aimable autorisation du magazine L’Express.

Visitez le site du magazine L’Express.

Source url de l’article.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1218 / 589086

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption économique  Suivre la vie du site LES CAISSES NOIRES DES ENTREPRISES  Suivre la vie du site L’Union des industries et métiers de la métallurgie (...)   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License