Paradis fiscaux et judiciaires

Affaire Gautier-Sauvagnac : 2 millions d’euros saisis par la police

samedi 13 octobre 2007

12/10/2007 18:55

PARIS (AFP) - Affaire Gautier-Sauvagnac : 2 millions d’euros saisis par la police

Les policiers enquêtant sur les retraits suspects effectués par le président de l’Union de la métallurgie (UIMM), Denis Gautier-Sauvagnac, ont saisi vendredi environ 2 millions d’euros dans un coffre loué par l’UIMM, sur les indications de cette dernière, a-t-elle annoncé.

"Dans le cadre de l’enquête en cours, l’UIMM a indiqué aux enquêteurs le nom de l’établissement bancaire où elle avait loué, en son nom, des coffres dans lesquels a été déposée une partie des sommes prélevées en espèces sur ses propres comptes", indique l’organisation patronale dans un communiqué.

"Les enquêteurs, en procédant aujourd’hui aux vérifications d’usage auprès de la banque, ont en effet constaté la présence d’une somme d’environ deux millions d’euros, conformément aux déclarations des responsables de l’UIMM", poursuit l’Union dans son communiqué, précisant que "cette somme a été placée sous scellés pour les besoins de l’enquête".

La brigade financière enquête depuis fin septembre sur des retraits suspects de grosses sommes en liquide - d’un montant total d’au moins 10 millions d’euros - effectués à la demande de M. Gautier-Sauvagnac sur des comptes de l’Union des industries et des métiers de la métallurgie (UIMM).

L’UIMM est la principale fédération adhérente au Medef. Son président est le chef de file de la délégation patronale à la négociation avec les syndicats sur le marché du travail.

L’UIMM tenait vendredi en début de soirée un bureau exceptionnel "quasi exclusivement consacré" à cette affaire, "pour déterminer la conduite à tenir", a indiqué à l’AFP une source proche de l’organisation patronale.

D’ordinaire très discrète, l’UIMM souhaite mieux organiser sa communication avec les médias et a mandaté à cette fin une agence de communication extérieure.

Mais une éventuelle démission de M. Gautier-Sauvagnac n’est "absolument pas à l’ordre du jour" de la réunion de vendredi, a-t-on ajouté de même source.

La question du maintien de M. Gautier-Sauvagnac à son poste de négociateur en chef du Medef pourrait en revanche ressurgir en début de semaine prochaine, lors de la réunion mensuelle du conseil exécutif de l’organisation patronale qui se tient lundi. "Le sujet sera discuté", a déclaré à l’AFP un membre du conseil exécutif.

Les policiers chargés d’enquêter sur M. Gautier-Sauvagnac ont mené mardi une perquisition dans l’une de ses propriétés, dans la Manche, sans découvrir de documents décisifs.

Les policiers se concentrent notamment sur trois comptes de l’UIMM à la BNP. Sur l’un des comptes, M. Gautier-Sauvagnac aurait fait retirer 5,6 millions d’euros, en liquide, entre 2000 et 2007. Des retraits similaires de quelque 4 millions d’euros auraient été opérés sur un deuxième compte, et un troisième est toujours en cours d’analyse.

Parallèlement, selon une source proche du dossier, les policiers s’intéressent aux circonstances entourant l’attribution d’un prêt personnel par l’UIMM à son président, en 2005. L’enquête du parquet de Paris vise notamment à déterminer si les faits dénoncés peuvent être ou non constitutifs d’un "abus de confiance", c’est-à-dire d’un détournement de fonds, ce que M. Gautier-Sauvagnac nie.

© AFP

Publié avec l’aimable autorisation de l’Agence France Presse.

Visitez le site de l’Agence France Presse.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1115 / 470491

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption économique  Suivre la vie du site LES CAISSES NOIRES DES ENTREPRISES  Suivre la vie du site L’Union des industries et métiers de la métallurgie (...)   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License