Paradis fiscaux et judiciaires

Smoby : information judiciaire ouverte contre l’ancien PDG Jean-Christophe Breuil

vendredi 19 octobre 2007

18/10/2007 15:43

LONS-LE-SAUNIER (AFP) - Smoby : information judiciaire ouverte contre l’ancien PDG Jean-Christophe Breuil

Le procureur de la République de Lons-Le-Saunier a ouvert mi-juillet une information judiciaire à l’encontre de l’ancien PDG de Smoby-Majorette, Jean-Christophe Breuil, soupçonné de malversations financières, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

La justice soupçonne le petit-fils du fondateur de l’entreprise, placée début octobre en redressement judiciaire, d’avoir mis en place un vaste système de détournements de fonds de l’entreprise via des sociétés écrans à l’étranger, confirmant des informations parues dans l’édition du Figaro de jeudi.

Le quotidien avance le nom de plusieurs entreprises absentes de l’organigramme de Smoby, qui seraient curieusement apparues au moment de la prise de contrôle de Smoby par MGA Entertainment dont Effective Label Limited, société appartenant à une société basée aux Caraïbes qui aurait acheté en Chine des jouets qu’elle revendait à Smoby, moyennant une commission de 6%.

En Hollande, la société Euro Toys, cliente de Smoby, aurait bénéficié d’excellentes conditions commerciales, achetant à 20% de leur prix à Smoby France les jouets qu’elle revendait au prix du marché en Hollande, selon le Figaro.

De plus, plusieurs SCI appartenant à la famille Breuil loueraient des locaux et des terrains à Smoby à des prix supérieurs au marché.

L’entreprise disposerait également de 18 cartes bancaires d’entreprise qui permettraient de tirer directement de l’argent sur les comptes de la société sans avoir à détailler les notes de frais.

Interrogé, le PDG dément formellement ces accusations, ajoutant que "certains ont intérêt à faire porter le chapeau à la famille Breuil".

"Les salariés ne sont pas surpris dans la mesure où tout le monde s’étonne d’un tel endettement au bout d’une seule année déficitaire. La direction passait beaucoup de temps en Asie. Les salariés ont aujourd’hui plus de certitudes que de pressentiments", a indiqué Gilles Rizzi, délégué CGT du groupe, qui emploie 2.750 salariés dans le monde dont 1.300 salariés en France.

L’enquête a été confiée à la brigade financière de la direction interrégionale de la police judiciaire (DIPJ) de Dijon, qui a débuté ses auditions en début de semaine.

Le tribunal de commerce de Lons-le-Saunier a placé le 9 octobre en redressement judiciaire Smoby-Majorette, désavouant ainsi l’américain MGA Entertainment qui avait pris fin mai le contrôle du numéro un français du jouet.

Cette décision signait alors l’échec de la procédure de sauvegarde demandée début mars par la famille fondatrice - les Breuil - qui avait permis à l’américain MGA Entertainment de prendre le contrôle du fabricant jurassien.

Début 1993, Jean-Christophe Breuil avait pris la tête de Smoby, à la suite du décès de son père Jean-Pierre, fils unique du fondateur du fabricant de jouets jurassien.

Il est actuellement directeur marketing et commercial de MGA Entertainment Europe, un poste qu’il occupera pendant 5 ans, selon son contrat.

© AFP

Publié avec l’aimable autorisation de l’Agence France Presse.

Visitez le site de l’Agence France Presse.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1562 / 568290

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption économique  Suivre la vie du site LES CAISSES NOIRES DES ENTREPRISES  Suivre la vie du site Smoby-Majorette   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License