Paradis fiscaux et judiciaires

Sulitzer demande sans succès la modification de son contrôle judiciaire

vendredi 26 octobre 2007

24/10/2007 18:46

PARIS (AFP) - Sulitzer demande sans succès la modification de son contrôle judiciaire

L’écrivain Paul-Loup Sulitzer a demandé sans succès mercredi la modification du contrôle judiciaire qui lui est imposé dans l’affaire des ventes d’armes présumées illégales à l’Angola, craignant sa "clochardisation" faute de pouvoir voyager pour exercer son métier de consultant.

Le romancier —renvoyé devant le tribunal correctionnel, notamment pour "recel d’abus de biens sociaux" dans cette affaire— a saisi la 11ème chambre du tribunal correctionnel de Paris après avoir constaté qu’un des personnages clef du dossier, Pierre Falcone, avait obtenu le 3 octobre la levée du mandat d’arrêt international le concernant.

M. Sulitzer a demandé au juge Jean-Baptiste Parlos de l’autoriser à voyager hors des frontières européennes, ce que son contrôle judiciaire, imposé en 2000 au moment de sa mise en examen, ne lui permet pas.

"Je ne peux pas assurer mon métier", a déclaré M. Sulitzer, 61 ans, qui a tenu à se déplacer lui-même au tribunal, en expliquant que lorsqu’il n’écrivait pas, il exerçait comme "consultant international".

"Je suis condamné à une mort civile sûre et lente", s’est-t-il plaint, avant de se dire "condamné à être pratiquement au chômage".

"Je ne peux pas rester longtemps dans cette situation. Je vais être clochardisé à la vitesse grand V", a encore assuré l’auteur à succès, victime récemment d’un accident cardio-vasculaire et à la santé visiblement défaillante.

Le tribunal n’a pas fait droit à sa demande.

Dans une décision rendue à l’issue de l’audience, le juge Jean-Baptiste Parlos a notamment souligné qu’Arcady Gaydamak, un autre personnage clef du dossier, restait sous le coup d’un mandat d’arrêt international.

Il a ajouté que le contrôle judiciaire imposé à M. Sulitzer était aussi destiné à assurer sa présence lors du procès à venir.

Il lui a enfin rappelé qu’il pouvait faire des demandes de "dispense temporaire" de certaines modalités de ce contrôle judiciaire.

© AFP

Publié avec l’aimable autorisation de l’Agence France Presse.

Visitez le site de l’Agence France Presse.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1467 / 471137

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Les scandales politico-financiers  Suivre la vie du site L’ANGOLAGATE   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License