Paradis fiscaux et judiciaires

Petrochina devient le deuxième plus grand groupe du monde

mardi 30 octobre 2007

Petrochina devient le deuxième plus grand groupe du monde

Shanghaï JULIE DESNÉ.

Publié le 30 octobre 2007

Actualisé le 30 octobre 2007 : 07h12

Coté à Hongkong et bientôt à Shanghaï, le groupe pétrolier vaut plus cher que General Electric.

L’ENVOLÉE des cours du pétrole et des indices boursiers chinois font au moins un heureux, le groupe pétrolier Petrochina. Coté à Hongkong depuis plus de sept ans, et cinquième plus grande capitalisation boursière mondiale il y a encore un mois - il pesait alors 285 milliards de dollars - Petrochina s’apprête à faire son retour en fanfare dans la mère patrie en se cotant à la Bourse de Shanghaï.

À cette occasion, le groupe souhaite lever quelque 8,94 milliards de dollars. Une somme presque « modeste » au regard de sa capitalisation actuelle puisqu’en quatre semaines, Petrochina s’est hissé au deuxième rang des groupes cotés mondiaux. Il pesait hier plus de 453 milliards ! Il s’agira néanmoins d’un record pour une introduction sur un marché de Chine continentale, et il devrait être facilement battu puisque la demande de titres dépasse déjà 440 milliards de dollars... Petrochina compte affecter à l’augmentation de ses capacités de production, ainsi que la modernisation d’une de ses raffineries les quelque 9 milliards de dollars d’argent frais à venir.

D’autres groupes suivront son exemple. Après avoir bondi de 130 % l’an dernier, puis pratiquement doublé depuis janvier, la Bourse de Shanghaï reste insatiable. Pour les candidats au marché, les doubles cotations (Shanghaï/Hongkong) sont de plus en plus fréquentes, tandis que les entreprises seulement cotées à Hongkong reconsidèrent Shanghaï, moribonde au début des années 2000.

Alibaba.com valorisé cent fois ses bénéfices

Le dynamisme de ces deux grands marchés d’Asie a en tout cas propulsé les entreprises chinoises dans le top 10 des plus grands groupes mondiaux. On en dénombre cinq dans ce classement d’élite, actifs dans la finance, les télécoms ou le pétrole. Les États-Unis, première économie mondiale, n’y comptent plus que trois représentants. Et des étoiles montantes promettent de bousculer les classements dans d’autres secteurs : la société chinoise de commerce en ligne Alibaba.com a pu lever 1,5 milliard de dollars au prix maximum prévu par la société grâce à l’engouement du public, a-t-on appris hier. Sa cotation prévue le 6 novembre prochain à Hongkong valorisera la société à un prix cent fois supérieur aux bénéfices attendus cette année... Une cotation à Shanghaï suivra peut-être. L’appétit reste immense. Ces derniers mois les assureurs China Life et Ping An, ou encore Shenhua Energy, le numéro un du charbon, ont soulevé l’enthousiasme des foules lors de leur arrivée en Bourse, en s’adjugeant d’entrée de jeu entre 40 % et 110 %.

© Le Figaro

Publié avec l’aimable autorisation du journal Le Figaro.

Visitez le site du journal Le Figaro.

Souce url de l’article.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2823 / 571191

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Génocides et crimes contre l’humanité  Suivre la vie du site Le Génocide au Darfour   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License