Paradis fiscaux et judiciaires

Cinq questions pour un transfert

mercredi 9 mai 2007

Cinq questions pour un transfert

JUSTICE

ANNONCÉ comme une future star, Ronaldinho appartenait au Gremio Porto Alegre (Brésil). De grands clubs européens, comme l’Inter Milan (Italie) et Leeds (Angleterre), étaient disposés à mettre jusqu’à 80 millions d’euros pour s’attacher les services du génie. Pourtant le PSG a remporté l’affaire en ne payant que 4 millions d’euros au club brésilien sous la forme d’une indemnité de formation. Ce montage juridique a été méthodiquement réfléchi en jouant habilement dans la législation européenne.

1 Combien coûte officiellement l’arrivée de Ronaldinho au PSG en 2001 ? Le club parisien verse une indemnité de formation au club d’origine de Ronaldinho, Porto Alegre (4 millions d’euros). Il verse aussi une prime à la signature de Ronaldinho (2 millions) et un salaire pendant deux ans (2,4 millions).

2 Pourquoi le PSG alimente un compte suisse ? Pour conclure l’affaire, l’état-major de Canal +, propriétaire du club de la capitale, imagine un montage financier adapté aux voeux de la famille de Ronaldinho. Le principe : Canal délègue à sa société Sport +, spécialisée dans le marketing sportif, la concrétisation du projet. Celle-ci demande à sa filiale néerlandaise (Sport + BV), où la fiscalité est plus douce, d’offrir un contrat d’image de six ans à Ronaldinho, courant sur la période 2000-2006. Coût de l’opération : 15 millions d’euros net versés directement sur un compte suisse du joueur. A cette époque, en décembre 1999, la future vedette est résident et paie ses impôts au Brésil. Ces sommes échappent donc à la législation fiscale française...

3 Comment Sport + devient Sportfive ? La société Sport +, propriétaire des droits d’image du joueur, fusionne le 22 mai 2001 avec UFA Sports (groupe Bertelsmann, qui détient RTL) et le groupe Jean-Claude Darmon. Ce nouveau géant mondial du marketing sportif - gestionnaire de 320 clubs, 43 fédérations et ligues de football - est baptisé Sportfive. Darmon est le président du directoire jusqu’au 15 juillet 2004. Dès lors, Canal +, maison mère du PSG et de Sport +, n’était plus seul décideur sur l’avenir de Ronaldinho, devenu « propriété » de Sportfive.

4 Pourquoi le PSG a dû reverser 19,7 millions d’euros à Sportfive ? En 2003, Barcelone souhaitait acheter le footballeur mais aussi ses droits marketing. Le PSG, pour pouvoir « vendre » le joueur et ses droits à l’image, a dû remettre la main au portefeuille. Le club a donc racheté à Sportfive son contrat d’image pour 19,7 millions.

5 Combien aura vraiment coûté Ronaldinho ? Le Brésilien aura coûté 28,1 millions d’euros au PSG, soit quasiment le prix de sa revente à Barcelone (environ 30 millions au total). Du côté du PSG, on calcule d’une manière différente : on parle au contraire d’un « gain » évalué à 6 ou 7 millions car on n’intègre pas les salaires versés au joueur et on ajoute les bonus offerts par le club catalan chaque saison en cas de participation à la Ligue des champions...

K.N. et D.O.

© Le Parisien, mercredi 16 mars 2005

Publié avec l’aimable autorisation du journal Le Parisien.

Visitez le site du journal Le Parisien.

Pour plus de précisions veuillez vous reporter aux rubriques suivantes :

1) l’interview de Denis Robert : le football est devenu une formidable machine à blanchir de l’argent ;

2) L’ouvrage de Denis Robert : "le milieu de terrain".


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1558 / 591034

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Les sports de compétition  Suivre la vie du site Clubs de football / agents et transferts de joueurs   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License