Paradis fiscaux et judiciaires

Italie : les Calabrais pleurent leur évêque anti-mafia promu loin d’eux

vendredi 9 novembre 2007

09/11/2007 15:18

ROME, 9 nov 2007 (AFP) - Italie : les Calabrais pleurent leur évêque anti-mafia promu loin d’eux

Un vent de révolte s’est levé à Locri (Calabre, sud de l’Italie) dont l’évêque, connu pour son engagement contre la mafia locale, vient d’être éloigné par le pape à la faveur d’une promotion, rapportent vendredi les médias italiens.

Mgr Giancarlo Maria Bregantini, 59 ans, a été nommé mercredi archevêque de Campobasso (Molise) et devra donc quitter Locri où il était devenu le porte-drapeau de la lutte contre la ’Ndrangheta, la mafia calabraise.

Avvenire, le journal des évêques italiens, assure que l’évêque bénéficie d’une promotion "sans guillemets" qui ne cache "aucun noir dessein", mais la décision du pape a été accueillie sur place par de la colère, de l’incrédulité et du désarroi, selon La Repubblica.

Le maire de Locri, Francesco Macri, a convoqué pour mardi un conseil municipal extraordinaire et le gouverneur de la Calabre, Agazio Loiero, se désole que personne, au Vatican, n’ait compris que la présence de Mgr Bregantini dans la région était "vitale".

Quant à l’ancien président de l’association patronale locale, Filippo Callipo, qui a plusieurs fois dénoncé les pressions de la ’Ndrangheta sur l’économie calabraise, il envisage d’appeler à une "grève de la messe".

Mgr Bregantini a annoncé lui-même son départ jeudi dans la cathédrale de Locri archicomble. "Je suis venu ici par obéissance et je pars par obéissance", a-t-il déclaré.

A son arrivée en 1994, ce prélat atypique originaire des Dolomites (nord) avait bouleversé les usages en décidant que les parrains des bébés seraient désormais choisis par les curés et non plus par les parents, afin d’empêcher que les baptêmes soient utilisés par les familles mafieuses pour conclure des alliances.

Il a aussi créé des coopératives agricoles pour offrir aux jeunes une alternative à la délinquance criminelle, et excommunié les hommes de la ’Ndrangheta coupables d’avoir détruit les plantations de ces domaines.

Mgr Bregantini a été l’un des inspirateurs de la révolte des "jeunes de Locri" contre la ’Ndrangheta après l’assassinat du vice-président du conseil régional de Calabre (sud) Francesco Fortugno, en octobre 2005, un meurtre attribué à l’organisation criminelle.

© AFP

Publié avec l’aimable autorisation de l’Agence France Presse.

Visitez le site de l’Agence France Presse.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1497 / 509535

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Alliés de la lutte contre les PFJ  Suivre la vie du site La lutte contre les mafias   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License