Paradis fiscaux et judiciaires

La justice polynésienne veut les notes du général Rondot

jeudi 22 novembre 2007

Confidentiels

La justice polynésienne veut les notes du général Rondot

21/11/2007-18h17 - Rubrique coordonnée par Irène Inchauspé - © Le Point.fr

La chambre d’instruction de Papeete vient de donner son feu vert pour que soient versées au dossier ouvert après la disparition en Polynésie du journaliste Jean-Pascal Couraud les notes du général Rondot sur le fameux compte japonais de Jacques Chirac, saisies dans le cadre de l’affaire Clearstream.

Depuis des années, sa famille est convaincue que Jean-Pascal Courand a été tué parce qu’il en savait trop sur des membres du GIP, une force de sécurité créée par Gaston Flosse alors président du gouvernement de la Polynésie française.

Or, parmi les dossiers chauds sur lesquels travaillait le journaliste, il y avait notamment celui de transferts de fonds supposés entre l’Élysée, la Polynésie et un compte dans une banque japonaise.

Publié avec l’aimable autorisation du magazine le Point.

Visitez le site du magazine Le Point.

Source url de l’article.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1203 / 613129

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption politique  Suivre la vie du site LE PERSONNEL POLITIQUE  Suivre la vie du site Gaston Flosse   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License