Paradis fiscaux et judiciaires

Les salariés de la Tribune reconduisent la grève, pas de journal lundi

samedi 1er décembre 2007

30/11/2007 19:13

PARIS (AFP) - Les salariés de la Tribune reconduisent la grève, pas de journal lundi

Les salariés de La Tribune, en passe d’être vendue par LVMH, ont décidé vendredi de reconduire la grève entamée la veille, pour protester contre le "refus" du géant du luxe de négocier avec les salariés sur des garanties sociales, et le quotidien sera donc absent des kiosques lundi.

Lors d’une assemblée générale, les salariés du quotidien économique se sont prononcé en faveur de la reconduction de la grève à 81%, soit 145 voix pour, 33 contre et un blanc, a indiqué à l’AFP Christian Lefranc, délégué Infocom-CGT.

"Il n’y aura pas de parution lundi", a-t-il précisé. Les salariés ont entamé jeudi une grève reconductible et le quotidien était déjà absent des kiosques ce vendredi.

Les salariés souhaitent que LVMH s’engage à l’avance à contribuer financièrement aux conséquences sociales de la cession, par exemple en versant une prime aux salariés "victimes de la cession" ou en améliorant les conditions de la clause de cession ou d’un éventuel plan social.

Vendredi, une rencontre avec Alain Metternich, président de DI Group, filiale médias du géant du luxe, "n’a pas donné d’avancées majeures et on maintient la pression" en attendant une rencontre lundi avec le représentant de LVMH, Nicolas Bazire, a ajouté M. Lefranc.

Les salariés ont décidé en AG d’accompagner la délégation syndicale chez LVMH, lundi matin à 11H00 dans le VIIIe arrondissement de Paris, a-t-il précisé.

Jeudi, après plusieurs rencontres, le groupe de luxe avait "marqué son refus de la négociation en rejetant 80% des revendications des salariés de La Tribune", selon les syndicats SNJ, FO et Infocom-CGT.

Depuis le début des discussions, "LVMH ne se concentre que sur le volet licenciement économique. Ils veulent bien, si jamais il y a des licenciements économiques, apporter une petite obole pour améliorer l’indemnité de licenciement", a expliqué un participant aux négociations, jugeant ces propositions "largement insuffisantes".

Le géant du luxe "ne veut pas parler d’un abondement pour améliorer la clause de cession, ni d’une prime versée à tous les salariés concernés par la cession", que les représentants des salariés considèrent comme une "réparation", a ajouté cette source.

Le numéro un mondial du luxe, LVMH, propriétaire de La Tribune depuis 1993, a l’intention de vendre le deuxième quotidien national d’information économique et financière et de racheter Les Echos, numéro un du marché.

Le Pdg de NextRadioTV, Alain Weill, est en négociations exclusives avec LVMH pour la reprise du journal.

© AFP

Publié avec l’aimable autorisation de l’Agence France Presse.

Visitez le site de l’Agence France Presse.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1996 / 541019

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Alliés de la lutte contre les PFJ  Suivre la vie du site Les médias   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License