Paradis fiscaux et judiciaires

Banditisme : un banquier genevois arrêté en France

lundi 3 décembre 2007

ECONOMIE : Banditisme : un banquier genevois arrêté en France

Date de parution : Lundi 3 décembre 2007

Auteur : Sylvain Besson, Paris

JUSTICE. Relations douteuses avec un caïd.

L’affaire risque de faire grand bruit dans les milieux financiers genevois. Le président de la Banque de patrimoines privés (BPP) a été inculpé et placé en détention samedi par la justice française, dans le cadre d’une enquête visant le milieu du banditisme corse. Selon le Journal du Dimanche et le site Bakchich. info, qui ont révélé l’information, le banquier suisse serait victime de ses liens étroits avec les dirigeants d’un club de poker parisien, le cercle Concorde.

Commission rogatoire

Le banquier aurait notamment investi quelque six millions d’euros dans ce club via une société suisse, Sextius SA. Son unique administrateur est l’avocat genevois Bénédict Fontanet, par ailleurs vice-président de la BPP. Rien de problématique a priori, si ce n’est la personnalité des patrons du cercle Concorde. Le premier, Paul L., est actuellement en fuite. Il est accusé de complicité dans l’assassinat du caïd marseillais Farid Berrahma, abattu en avril 2006 par un tueur du milieu corse. L’autre, Roland C., a été arrêté mercredi dernier alors qu’il taillait la haie de son jardin en gilet pare-balles, avec un pistolet Glock dans sa poche.

Selon nos informations, le président de la BPP était suffisamment proche de Paul L. pour l’inviter à son mariage. Les enquêteurs cherchent à savoir si d’autres liens existaient, et quel rôle le banquier a pu jouer dans les affaires du cercle Concorde. La justice suisse a été sollicitée : une commission rogatoire internationale a été lancée, des perquisitions ont eu lieu à Genève et un juge genevois se serait rendu à Marseille dans le cadre des investigations.

Par le passé, la Commission fédérale des banques avait déjà enquêté sur les fonds placés par le régime angolais dans une filiale de la BPP aux Bahamas (LT du 29 avril 2005).

Dimanche, aucun représentant de la banque n’a pu être joint pour commenter cette nouvelle affaire. Sur son site internet, la BPP précise qu’elle « se voue exclusivement à la gestion de fortune et n’exerce aucune activité commerciale ». Ses objectifs, précise-t-elle, sont « la conservation du patrimoine et la défense de la sphère privée de ses clients ».

© Le Temps. Droits de reproduction et de diffusion réservés. www.letemps.ch

Source url de l’article.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2381 / 453886

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Alliés de la lutte contre les PFJ  Suivre la vie du site Les magistrats  Suivre la vie du site Charles Duchaine   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License