Paradis fiscaux et judiciaires

Nouvelle crise des ordures à Naples, les pompiers débordés par les feux de poubelles

jeudi 3 janvier 2008

03/01/2008 12:24

NAPLES (AFP) - Nouvelle crise des ordures à Naples, les pompiers débordés par les feux de poubelles

La ville de Naples (sud de l’Italie) est de nouveau confrontée à la crise des ordures avec quelque 2.000 tonnes accumulées dans les rues, les pompiers ayant dû intervenir à 70 reprises dans la nuit de mercredi à jeudi pour éteindre des feux allumés par des habitants excédés.

L’Union européenne a signifié mercredi au gouvernement italien qu’elle "suivait de très près la situation dans la région Campanie" et qu’elle déciderait "dans les prochains jours s’il convient de prendre de nouvelles mesures".

Quelque 2.000 tonnes de détritus s’entassaient jeudi dans les rues de la ville et sa périphérie, en raison notamment de dysfonctionnements des centres de traitement des déchets, ont indiqué les médias italiens.

Le trop plein de déchets est récurrent depuis plus d’une dizaine d’années dans la région de Naples et a atteint jusqu’à 15.000 tonnes en mai dernier.

Les pompiers napolitains ont indiqué jeudi matin être intervenus à 70 reprises dans la nuit pour éteindre des feux allumés par des habitants à bout de nerfs devant l’accumulation des détritus devant leurs portes.

De nouvelles manifestations d’habitants doivent avoir lieu jeudi dans les environs de Naples, pour protester contre l’annonce de la réouverture de décharges sur le territoire de leurs communes.

La police a notamment menacé d’intervenir sur le site de Pianura, bloqué par une centaine d’habitants qui refusent une remise en service en urgence de cette décharge, par crainte de nuisances.

De tels épisodes se répètent fréquemment depuis 1994, date de la première instauration de "l’état d’urgence en matière de déchets" par le gouvernement, qui a depuis été renouvelé chaque année.

Outre la saturation de nombreux centres de retraitement, certains d’entre eux ont dû être fermés par la justice en raison de leur infiltration par la Camorra, la mafia locale, particulièrement implantée dans le recyclage des déchets.

La Commission européenne avait engagé en juin des poursuites à l’encontre de l’Italie en raison du dangereux amoncellement de milliers de tonnes de détritus dans la région de Naples, et avait adressé un premier avertissement écrit, estimant que la situation de la région Campanie constituait "une infraction à la législation communautaire en matière de déchets".

© AFP

Publié avec l’aimable autorisation de l’Agence France Presse.

Visitez le site de l’Agence France Presse.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 3958 / 470772

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Les catastrophes écologiques & sanitaires  Suivre la vie du site Le trafic des déchets   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License