Paradis fiscaux et judiciaires

Accueil > Alliés de la lutte contre les PFJ > Les magistrats > Charles Duchaine > Mission impossible pour Paul Barril ?

Mission impossible pour Paul Barril ?

dimanche 13 janvier 2008

Mission impossible pour Paul Barril ?

Justice | vendredi, 11 janvier 2008 | par Eric Laffitte

Extraits de l’article mis en ligne sur le site du magazine Bakchich.info :

Fraîchement incarcéré aux Baumettes, le capitaine Paul Barril, ancien gendarme reconverti dans la sécurité privée, a participé à maintes aventures internationales.

« Association de malfaiteurs, en vue de la commission d’extorsion en bande organisée, en vue de la commission d’assassinats et de corruption » : les chefs de mise en examen qui valent à Paul Barril de croupir aux Baumettes, la prison marseillaise depuis Noël, sont lourds et font tâche sur le CV d’une ex-vedette de la gendarmerie nationale, co–fondateur du GIGN, décorée de la légion d’honneur par Giscard d’Estaing.

Invité à commenter l’incarcération de son ancien frère d’armes, Christian Prouteau, explique que Paul est assurément un « vrai soldat », un « garçon courageux » mais tombé du côté « obscur » de la force. Baptisé « Tintin » par la presse dans les années 80, Paul Barril est–il devenu Dark Vador ?

Si le passé éclaire l’avenir, on peut pronostiquer que le bouillant capitaine ne devrait pas se laisser embastiller indéfiniment sans dégoupiller quelques grenades en relation avec cette singulière cécité.

Entre deux best-sellers, Barril fonde sa société de sécurité. Si sa confrontation avec le pouvoir lui attire de violentes inimitées, elle ne dissuade pas nombre de clients de lui confier des affaires « délicates ». Service militaire à Berlin, nageur de combat, l’agent privé Barril conserve des liens éprouvés avec les Services. D’où une présence sur les théâtres d’opérations sensibles : Irak, Afrique, Moyen-Orient. En 1994, quelques heures seulement après le crash de l’avion du Président Rwandais, on le trouve déjà affairé – en plein génocide – à fouiller les décombres de l’appareil.

Lire la suite de l’article sur le site du magazine Bakchich.info.