Paradis fiscaux et judiciaires

Les « Oscars de la honte » décernés à Davos

mercredi 23 janvier 2008

Les « Oscars de la honte » décernés à Davos

23 janvier 2008 - 16:03

Extraits d’un article mis en ligne sur le site Swissinfo.org :

En marge du Forum économique mondial (WEF) de Davos, le courtier zougois en matières premières Glencore et le groupe nucléaire français Areva se voient désignés entreprises les plus irresponsables de l’année.

Pour la quatrième année consécutive, les ONG organisaient à Davos leur cérémonie des Public Eye Awards, ainsi nommée en référence aux Academy Awards (ou Oscars) d’Hollywood.

Comme les Oscars, cette remise de prix fonctionne sur nomination. Cette année, une quarantaine d’entreprises nationales et internationales, proposées par des ONG du monde entier, étaient en lice pour les Awards.

Avec ce Public Eye, les ONG suisses Déclaration de Berne et Pro Natura tentent d’assurer, depuis 2000, un contrepoint critique au WEF

Le Public Eye Global Award revient au groupe Areva, qui extrait de l’uranium au Nord du Niger dans des conditions que les deux ONG jugent « totalement scandaleuses ». Ainsi, les mineurs ne sont pas informés des risques sanitaires qu’ils courent, alors que les analyses révèlent une contamination de l’air, de l’eau et du sol.

Almoustapha Alhacen, président de l’organisation nigérienne Aghirin’man, a ainsi dénoncé des « décès suspects » chez les travailleurs d’Areva.

A noter que le géant français fait coup double, puisqu’en plus du Global Award, il reçoit également le People Award, ou prix du public. Plus de la moitié des 12’000 internautes ayant pris part au vote lui ont aussi décerné à le titre peu envié de société la plus irresponsable.

Noir comme le charbon...

Quant au Public Eye Swiss Award, il revient à Glencore, pour « son absence de tout scrupule et sa grande opacité ». Les mines de charbon exploitées en Colombie par le courtier établi dans le « paradis fiscal » du canton de Zoug sont la source de graves pollutions et de nombreux cas de maladie dans la population locale, selon les ONG.

Un représentant du syndicat colombien des secteurs minier et énergétique Funtraenergética a en outre fait état du dumping social permanent dont sont victimes les travailleurs. Glencore est ainsi accusé de porter atteinte à la liberté syndicale et de réprimer toute velléité d’organisation de la part des ouvriers.

« Par leurs agissements sociaux et écologistes détestables », les deux multinationales primées sont révélatrices de la « face cachée d’une mondialisation axée sur le profit à tout prix », soulignent Pro Natura et la Déclaration de Berne, qui exigent des règles internationales contraignantes en matière de responsabilité des entreprises.

... et blanc comme le coton

Mais tout n’est pas noir dans le monde de l’économie globalisée. C’est pourquoi les organisateurs des Public Eye Awards décernent aussi un Positive Award, pour une initiative jugée « exemplaire ».

Cette année, le lauréat est l’entreprise allemande Hess Natur, pour un projet de coton bio mené conjointement avec l’œuvre d’entraide Helvetas au Burkina Faso.

Lire la suite de cet article sur le site internet Swissinfo.org.
swissinfo et les agences

CONTEXTE

Public Eye on Davos est une manifestation à visée critique, qui a lieu chaque année parallèlement au Forum économique mondial (WEF) de Davos et qui se veut solidaire du Forum social mondial.

Cette manifestation est un projet commun de l’association pour le développement durable Déclaration de Berne et de l’organisation de défense de l’environnement Pro Natura.

LIEN

* Public Eye (http://www.publiceye.ch/fr/index.cfm)

Source url de cet article.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2101 / 613808

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Alliés de la lutte contre les PFJ  Suivre la vie du site La Déclaration de Berne   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License