Paradis fiscaux et judiciaires

USA : un juge permet à Noriega de faire appel de son extradition en France

vendredi 1er février 2008

01/02/2008 00:48

MIAMI (AFP) - USA : un juge permet à Noriega de faire appel de son extradition en France

Un juge fédéral américain a ordonné jeudi que l’ex-dictateur panaméen Manuel Antonio Noriega ne soit pas extradé vers la France, qui veut le juger pour blanchiment d’argent, jusqu’à ce que toutes les possibilités de recours aient été épuisées.

Le juge Paul Huck a affirmé que M. Noriega avait le droit de faire appel de la décision de justice concernant son extradition, et donc de recourir à une cour d’appel d’Atlanta (Géorgie, sud-est), voire si nécessaire à la Cour Suprême.

Cette décision pourrait prolonger de plusieurs mois, voire de plusieurs années le processus d’extradition de l’ancien dictateur, âgé de 73 ans, qui a achevé en septembre une peine de prison aux Etats-Unis pour trafic de drogue et qui est maintenu en détention en Floride (sud-est) dans l’attente des décisions de justice concernant son extradition.

L’ancien dictateur a été condamné en France, par défaut, à dix ans de prison pour blanchiment d’argent. Les autorités françaises comptent organiser un nouveau procès, et son extradition des Etats-Unis avait été acceptée fin août par la justice et le département d’Etat américains.

"Il y a deux niveaux d’appel aux Etats-Unis, et le juge a concédé à Noriega le droit d’aller au terme de ce processus, jusqu’à la Cour suprême", a déclaré à l’AFP John May, un des avocats de l’ancien dictateur.

Le même juge avait estimé début janvier qu’il n’y avait pas de preuves, contrairement à ce que soutiennent les avocats de Noriega, que l’ancien chef d’Etat panaméen ne recevrait pas de la France le statut de prisonnier de guerre.

Ce statut lui a été octroyé aux Etats-Unis et ses avocats tentent de faire valoir que, selon les Conventions de Genève, il devrait être renvoyé au Panama.

La France soupçonne Manuel Noriega d’avoir déposé dans les années 1980, sur des comptes de banques françaises, environ 3,15 millions de dollars issus du trafic de cocaïne.

Longtemps allié des Etats-Unis pendant la guerre froide, M. Noriega a travaillé pendant de nombreuses années comme informateur de la CIA avant de tomber en disgrâce à Washington.

Capturé par l’armée américaine lors de l’invasion du Panama en 1990, il a été condamné en 1992 à 40 ans de prison. Sa peine avait été réduite à 30 ans, puis à 17 ans pour bonne conduite. Elle s’est achevée le 9 septembre.

© AFP

Publié avec l’aimable autorisation de l’Agence France Presse.

Visitez le site de l’Agence France Presse.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1003 / 468031

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption politique  Suivre la vie du site LE PERSONNEL POLITIQUE  Suivre la vie du site Manuel Noriega   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License