Paradis fiscaux et judiciaires

Mauvais temps pour la liberté de la presse

samedi 9 février 2008

Mauvais temps pour la liberté de la presse

Par Rue89 EDITO 18H51 08/02/2008

Quand, au micro d’une radio de grande écoute, la secrétaire d’Etat chargée des "Droits de l’homme" s’en prend aux médias, sans distinction, en parlant des "charognards", il y a de quoi s’inquiéter.

Surtout quand, pendant ce temps, le président de la République attaque un journal en justice, le Nouvel Observateur, ce que n’avaient plus fait ses prédécesseurs depuis des décennies.

Surtout lorsque tout cela arrive après qu’un journaliste, Guillaume Dasquié, a subi une perquisition doublée d’une garde à vue, sur une plainte du ministère de la Défense, en vue de lui faire avouer quelles sont ses sources. L’émotion suscitée par cette affaire a été telle que Nicolas Sarkozy a dû promettre un renforcement de la protection des sources.

Surtout si l’on se souvient qu’une autre perquisition, en mai, a été conduite dans les locaux du Canard enchaîné dans le cadre d’une enquête liée à l’affaire Clearstream.

Surtout si l’on prend la mesure du contexte général, étrange, dans lequel les proches amis du chef de l’Etat, Arnaud Lagardère (le "frère"), Martin Bouygues (le parrain du fils), Bernard Arnault (le témoin de mariage), Vincent Bolloré (le voyagiste), qui figurent tous au top 15 des plus grandes fortunes de France, contrôlent une grande partie des médias.

lire la suite de cet éditorial sur le site Rue89.com.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1095 / 588827

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Alliés de la lutte contre les PFJ  Suivre la vie du site Les médias   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License