Paradis fiscaux et judiciaires

Deux banques suisses accusées de blanchiment au Brésil

mercredi 13 février 2008

ECONOMIE : Deux banques suisses accusées de blanchiment au Brésil

Date de parution : Mercredi 13 février 2008

Auteur : Ram Etwareea

JUSTICE. Arrêtés en novembre, deux employés de UBS et Credit Suisse ne peuvent quitter le pays. Pascal Couchepin critiqué.

Les deux grandes banques suisses sont dans le collimateur de la justice brésilienne. Luc Marc Depensaz, de UBS Wealth Management, et Reto Buzzi, de Clariden Leu, filiale de Credit Suisse (CS), sont accusés de trafic de devises, de blanchiment d’argent et d’association de malfaiteurs. Une vingtaine de millions de dollars seraient en jeu.

Arrêtés début novembre, les deux banquiers ont été remis en liberté, provisoire, deux semaines plus tard, mais avec l’interdiction de quitter le pays. Leurs passeports ont été confisqués. Le Brésil veut éviter le même scénario qu’en mars 2006. Un cadre de CS avait alors été arrêté dans les mêmes circonstances, mais il avait fui le pays au lendemain de sa mise en liberté provisoire.

Au total, 19 personnes ont été arrêtées dans le cadre du coup de filet de novembre. Au départ, UBS et CS ont laissé entendre que les deux salariés avaient agi de leur propre chef. Elles ont maintenant changé de propos. Les enquêteurs brésiliens sont en possession de courriers électroniques échangés entre le Brésil et les sièges des deux banques, montrant que ces dernières ont participé au forfait.

Lire la suite de l’article sur le site du journal Le Temps.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1460 / 613732

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption économique  Suivre la vie du site LES BANQUES   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License