Paradis fiscaux et judiciaires

Première condamnation judiciaire de Charles Pasqua

mercredi 12 mars 2008

14:40 | 12/03/2008 Reuters

Première condamnation judiciaire de Charles Pasqua

Poursuivi dans sept affaires judiciaires, l’ancien ministre et sénateur des Hauts-de-Seine Charles Pasqua a été condamné pour la première fois mercredi à Paris à 18 mois de prison avec sursis pour abus de confiance, financement illégal de campagne électorale en 1999 et faux.

Le tribunal correctionnel le déclare coupable d’avoir financé sa campagne des élections européennes de 1999 par un prêt illicite de 7,5 millions de francs (1,14 million d’euros), consenti par des hommes d’affaires corses auxquels il avait attribué l’exploitation du casino d’Annemasse (Haute-Savoie) en avril 1994.

Charles Pasqua, 80 ans, était absent du tribunal. Son avocat Lef Forster a dit qu’il ferait "vraisemblablement" appel.

Michel Tomi, 60 ans, patron d’un empire de jeux de hasard en Afrique de l’ouest, et bénéficiaire de l’autorisation d’Annemasse est condamné à quatre ans de prison dont deux fermes et 150.000 euros d’amende pour "corruption". Le tribunal n’a pu statuer sur son associé Robert Feliciaggi, un temps mis en examen, mais qui a été assassiné en Corse en mars 2006.

Marthe Mondoloni, 39 ans, fille de Michel Tomi et présidente du PMU gabonais, celle qui a consenti directement le prêt litigieux, est condamnée à un an de prison avec sursis.

Deux peines de prison de six mois de prison avec sursis sont prononcées contre deux autres proches de Charles Pasqua, l’avocat Edgard Vincensini, 53 ans et Daniel Romo, 60 ans. Les deux derniers prévenus, Gilbert Musiquian, 76 ans, et Robert Assadourian, 73 ans, sont relaxés.

© REUTERS

Publié avec l’aimable autorisation de l’Agence REUTERS.

Visitez le site de l’Agence REUTERS.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2034 / 508032

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption politique  Suivre la vie du site LE PERSONNEL POLITIQUE  Suivre la vie du site Charles Pasqua   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License