Paradis fiscaux et judiciaires

1,7 milliard de dollars rendus en vingt ans

jeudi 27 mars 2008

L’entrée en vigueur de la loi anti-blanchiment en 1998

1,7 milliard de dollars rendus en vingt ans

Juan Gasparini et Carole Vann

• Depuis l’entrée en vigueur de la loi anti-blanchiment en 1998, la Suisse a rendu quelque 1,7 milliard de dollars à des pays spoliés par leurs dirigeants.

• La Confédération a notamment restitué au Pérou 88 millions de dollars, placés par les généraux Vladimiro Montesinos et Nicolás de Bari Hermoza, deux étroits collaborateurs du dictateur Fujimori, actuellement sur le banc des accusés à Lima.

• Le Nigeria a déjà reçu 507 millions de dollars, investis en Suisse par son dictateur aujourd’hui décédé, Sani Abacha. Idem pour les 84 millions de dollars du régime de Nursultan Nasarbáyev au Kazakhstan.

• Concernant l’Angola, une procédure est en cours au sujet de 21 millions de dollars provenant du trafic d’armes pendant la guerre civile dans cette ancienne colonie portugaise.

• Reste à résoudre certains cas : les 2,5 millions de dollars appartenant à l’entourage du défunt président serbe, Slobodan Milosevic ; les 8 millions de dollars de Mobutu (RDC) ; les 6 millions de dollars de Jean-Claude Duvalier (Haïti).

Des blocages internes empêchent ces pays de présenter un dossier complet à Berne.

• Par ailleurs, il est aussi arrivé que des saisies soient levées. C’est le cas pour plusieurs millions de dollars appartenant à l’administrateur d’Augusto Pinochet, et à l’ancien président argentin, Carlos Menem, ainsi que son secrétaire privé. L’argent a été restitué aux titulaires des comptes.

© Le Temps. Droits de reproduction et de diffusion réservés. www.letemps.ch

Source url de l’article.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1832 / 449603

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent européen  Suivre la vie du site La Suisse   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License