Paradis fiscaux et judiciaires

Espagne : la justice affirme avoir démantelé la "plus importante mafia russe"

samedi 14 juin 2008

Espagne : la justice affirme avoir démantelé la "plus importante mafia russe"

AFP / 13 juin 2008 13h35

MADRID - La justice espagnole a affirmé avoir démantelé vendredi la mafia russe "la plus importante au monde", lors d’un vaste coup de filet policier au cours duquel 18 membres présumés de ce groupe, dont ses principaux dirigeants, ont été interpellés.

L’organisation Tambovskaya-Malyshevskaya, "la structure criminelle d’origine russe la plus importante au monde" a été "totalement démantelée" lors de cette opération mobilisant 400 policiers dans le sud de l’Espagne, a indiqué le parquet espagnol dans un communiqué.

Les "principaux chefs" de cette organisation ont été interpellés lors de ce coup de filet, selon ce communiqué.

Ils résidaient en Espagne "d’où ils dirigeaient leurs activités criminelles en Russie, dans plusieurs pays de l’Union européenne et aux Etats-Unis", ajoute le parquet.

Depuis l’Espagne, "ils contrôlaient des activités criminelles exécutés par des dirigeants de rang inférieur" : assassinats, trafic d’armes, racket, trafic d’influence, contrebande de cobalt et de tabac, le trafic de drogue, etc.

Selon la justice espagnol, l’organisation mafieuse blanchissait son argent, notamment en Espagne, via des "entités financières suisses et des paradis fiscaux comme Chypre ou la Lettonie", et un entrelacs de sociétés commerciales.

Dix-huit personnes ont été interpellés dans la matinée dans le cadre de cette opération, a indiqué à l’AFP une source judiciaire, soulignant que d’autres interpellations n’étaient pas à exclure.

"Plus de 400 membres de la police nationale" participent à l’opération, à laquelle des "services de renseignement étrangers" ont également collaboré, a indiqué une source policière.

L’opération a été ordonnée et supervisée par le juge madrilène de l’Audience nationale (haute instance pénale espagnole) Baltasar Garzon et par le parquet anti-corruption.

Le juge Garzon devrait se rendre à partir de samedi à Palma de Majorque, dans l’archipel des Baléares et à Malaga (sud) pour superviser les perquisitions.

L’opération s’est déroulée simultanément en divers endroits du pays, principalement au sud, à Marbella, Nerja, Malaga, Torrox, Palma de Majorque, Javea, El Campello, Valence et Madrid, a précisé le parquet.

Les autorités espagnoles ont déjà mené par le passé plusieurs opérations contre les mafias de l’ex-URSS, très présentes en Espagne, notamment sur la Costa del Sol, où elles sont réputées blanchir leur argent.

L’opération "Avispa" (guêpe : ndlr), en juin 2005, avait débouché sur l’interpellation d’une trentaine de personnes originaires de l’ex-URSS, dont 22 chefs présumés d’organisations criminelles, en majorité géorgiennes.

Le ministère espagnol de l’Intérieur avait alors qualifié l’opération de "coup de filet le plus important à ce jour contre le crime organisé en Europe".

© AFP

Publié avec l’aimable autorisation de l’Agence France Presse.

Visitez le site de l’Agence France Presse.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 3128 / 632005

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Alliés de la lutte contre les PFJ  Suivre la vie du site Les magistrats  Suivre la vie du site Baltasar Garzon Real   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License