Paradis fiscaux et judiciaires

L’île Maurice défend la réputation de son centre financier

vendredi 19 septembre 2008

SUPPLÉMENT SPÉCIAL : L’île Maurice défend la réputation de son centre financier

Date de parution : Mercredi 17 septembre 2008

Auteur : Ram Etwareea

L’Inde accuse l’offshore mauricien de faciliter le « round-tripping », c’est-à-dire l’accueil des fonds qui retournent au pays d’origine pour pouvoir bénéficier des avantages accordés aux capitaux étrangers.

La minuscule île Maurice, connue plutôt comme une belle destination touristique, est l’une des plus grandes sources de capitaux étrangers en Inde, soit près de la moitié des sommes investies depuis sept ans. Tout aussi invraisemblable, le pays a fourni un milliard de dollars l’an dernier à la Chine. D’autres pays comme l’Indonésie et l’Afrique du Sud en ont également accueilli des millions. Mais, vues de près, il s’agit de sommes originaires de ces mêmes pays, qui font escale sur l’île et reprennent le chemin inverse. Au retour, ces capitaux bénéficient des mêmes facilités accordées aux investissements étrangers - rabais fiscal, facilité de crédit, exemption de droits de douane. Le phénomène est connu sous le nom de round-tripping. Il est combattu activement par plusieurs capitales, en Asie comme en Afrique.

Lire la suite sur le site du journal Le Temps.

© Le Temps. Droits de reproduction et de diffusion réservés. www.letemps.ch


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 3231 / 510284

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent africain  Suivre la vie du site L’Ile Maurice   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License