Paradis fiscaux et judiciaires

Les îles Caïman, le paradis de trop ?

dimanche 2 novembre 2008

Les îles Caïman, le paradis de trop ?

Extraits d’un article mis en ligne sur le site de Swissinfo :

La société ad hoc chargée de gérer les actifs pourris d’UBS doit être domiciliée dans un paradis fiscal. La Banque nationale suisse (BNS) présente cette solution comme la plus rapide et la plus efficace. Sous la pression, elle se voit cependant obligée d’en étudier d’autres.

L’effet de surprise a été total. Le lendemain, les médias ont décortiqué le paquet proposé. Mais un élément est passé presque inaperçu : c’est depuis les îles Caïman que la BNS prévoit de liquider les actifs pourris repris à UBS.

Cinquième place financière du monde, l’archipel est surtout un paradis fiscal notoire. A l’heure où la volonté du ministre allemand des Finances Peer Steinbrück d’inscrire la Suisse sur la « liste noire » des paradis fiscaux non coopératifs faisait grand bruit, ce choix a suscité de nombreuses questions.

Lire la suite de l’article sur le site de Swissinfo.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2370 / 629963

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent européen  Suivre la vie du site La Suisse   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License