Paradis fiscaux et judiciaires

« La Suisse mène un combat d’arrière-garde »

vendredi 20 mars 2009

« La Suisse mène un combat d’arrière-garde »

20 mars 2009 - 07:15

Adopter les normes de l’OCDE face aux délits fiscaux n’est pas suffisant, juge Raymond Baker, fondateur et directeur de l’ONG américaine Global Financial Integrity Program. Pour lui, la Suisse doit abroger son secret bancaire.

Cédant aux pressions du G20, la Suisse a fini par annoncer la semaine dernière des mesures visant à assouplir son secret bancaire : suppression de la distinction entre fraude et évasion fiscale au niveau international, retrait de la réserve aux règles de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) sur l’assistance administrative en matière fiscale.

Mais pour Raymond Baker, expert des flots illicites de fonds, cela n’est pas suffisant. Il appelle la Suisse à purement et simplement abroger le secret bancaire.

Lire la suite de l’entretien sur le site internet Swissinfo.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1023 / 453606

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent européen  Suivre la vie du site La Suisse   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License