Paradis fiscaux et judiciaires

TURQUES-ET-CAÏQUES : rien ne va plus au paradis fiscal

samedi 28 mars 2009

TURQUES-ET-CAÏQUES • Rien ne va plus au paradis fiscal

Miné par la corruption et les abus d’un Premier ministre flambeur, l’archipel antillais, territoire d’outre-mer britannique, va repasser sous le contrôle direct de la Couronne. Londres se donne deux ans pour remettre de l’ordre.

Avec les plages blanc immaculé, la mer bleu turquoise et l’absence d’impôt sur le revenu qui les caractérisent, les îles Turques-et-Caïques ont fait leur réputation et leur fortune en se vendant comme un paradis fiscal des Caraïbes. Mais, si 260 000 vacanciers affluent chaque année pour siroter des cocktails et ouvrir des comptes en banque dans cette planque de luxe, la vie de ses 30 000 habitants n’est pas si idyllique.

La situation politique des Turques-et-Caïques, annexées par la Grande-Bretagne en 1799, est telle qu’à 7 000 kilomètres de là un ordre de la reine va être présenté devant le Parlement pour suspendre de larges pans de leur Constitution et replacer ces îles sous le contrôle direct de Londres pour une durée de deux ans.

Lire la suite sur le site internet du magazine Courrier International.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2945 / 542784

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent américain  Suivre la vie du site Turques et Caïques   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License