Paradis fiscaux et judiciaires

Le boomerang fiscal

samedi 28 mars 2009

Nº2316 SEMAINE DU JEUDI 26 Mars 2009

Polémique sur la baisse des impôts

Le boomerang fiscal

Extraits d’un article mis en ligne sur le site du magazine Le Nouvel Observateur :

Peut-on traverser la crise sans augmenter les impôts des plus riches ? Nicolas Sarkozy refuse toute hausse, mais une partie de sa majorité a des états d’âme

Ils sont vingt. Un petit groupe de contribuables discrets, oubliés des statistiques du gouvernement. Des privilégiés dont le cas illustre jusqu’à la caricature les défauts du bouclier fiscal. Jugez vous- même : ces vingt contribuables disposent d’un patrimoine personnel supérieur à 15,5 millions d’euros, et pourtant ils ont chacun déclaré en 2008 un revenu mensuel inférieur à 272 euros ! Moins que le RMI... Comment est-ce possible ? Tout simplement en utilisant les déductions pour investissement dans les DOM-TOM, les Monuments historiques, etc., ces fameuses « niches fiscales » qu’un expert dégourdi peut faire jouer pour ses clients aisés. Après avoir réduit leurs ressources artificiellement, ces petits malins, débusqués par Didier Migaud, le président socialiste de la commission des Finances, ont profité du bouclier fiscal qui prévoit qu’on ne peut consacrer plus de 50% de ses revenus au paiement de l’impôt. Et le fisc leur a signé à chacun, en moyenne, un chèque de 286 231 euros... Légal, mais choquant.

Lire la suite de l’article sur le site du magazine Le Nouvel Observateur.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2087 / 591675

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La fiscalité des états de droit  Suivre la vie du site Les allègements fiscaux   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License