Paradis fiscaux et judiciaires

Les Suisses vivent mal la mise en cause du secret bancaire

vendredi 24 avril 2009

Les Suisses vivent mal la mise en cause du secret bancaire

LE MONDE | 23.04.09 | 19h20

Extraits de l’article mis en ligne sur le site du journal Le Monde :

Depuis la mi-février, les Suisses suivent les heurts et malheurs du secret bancaire. Le feuilleton s’est invité dans les repas de famille, au bistro, sur les blogs et dans les courriers des lecteurs. Il y a d’abord les malheurs du géant bancaire UBS aux Etats-Unis, puis l’abandon, sous la pression internationale, d’un pan entier du secret bancaire : Berne s’est alors engagé à transmettre aux fiscs étrangers, au cas par cas, les données des fraudeurs, mais également des évadés fiscaux. Mais, malgré cela, la Suisse se retrouvait début avril sur la "liste grise" de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), sommée de passer aux actes, alors que d’autres - "paradis fiscaux" américains, britanniques, chinois - passaient entre les gouttes.

Depuis, de nombreux citoyens helvétiques s’insurgent contre ce traitement de défaveur.

Les rodomontades du président français exaspèrent : "Question fiscalité, Sarkozy devrait se rafraîchir la mémoire, car il y a quelques années alors qu’il était avocat d’affaires il aidait certaines personnes à s’établir en Suisse pour alléger leur facture fiscale", lit-on. Les coups de boutoir de Peer Steinbrück, le ministre allemand des finances qui a comparé la Suisse à des Indiens détalant devant la cavalerie du G20, ont été jugés inacceptables. Et c’est en jouant sur cette corde que l’UDC, parti nationaliste, veut lancer des référendums sur ces questions fiscales.

Lire la suite de l’article sur le site internet du Monde.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1741 / 523789

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent européen  Suivre la vie du site La Suisse   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License