Paradis fiscaux et judiciaires

Au Panama, le candidat de la droite, Ricardo Martinelli, est élu président

mardi 5 mai 2009

Au Panama, le candidat de la droite, Ricardo Martinelli, est élu président

LE MONDE | 04.05.09 | 15h22 • Mis à jour le 04.05.09 | 15h59

SAINT-DOMINGUE CORRESPONDANT

Extraits de l’article mis en ligne sur le site du journal Le Monde :

Candidat de l’opposition conservatrice, le magnat de la grande distribution Ricardo Martinelli a remporté avec près de 60 % des voix l’élection présidentielle au Panama, dimanche 3 mai. Sa nette victoire sur la candidate du parti au pouvoir, la social-démocrate Balbina Herrera, marque un coup d’arrêt dans les progrès de la gauche en Amérique centrale.

Diplômé en gestion de l’université de l’Arkansas (Etats-Unis), ce fils d’immigrés italiens a bâti sa fortune en créant la plus importante chaîne de supermarchés du pays, Super 99, avant de se diversifier dans l’agriculture, la banque et la télévision. Ce populiste de droite a promis de faire baisser le prix des aliments de base, de verser une pension mensuelle de 100 dollars (75 euros) aux personnes âgées sans retraite, et de lutter contre l’insécurité.

Le président élu s’est aussi engagé à ne pas toucher au secret bancaire, qui vaut au Panama d’être placé sur la "liste grise" des paradis fiscaux établie par l’Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE). Pour lutter contre les embouteillages dus au boom immobilier dans la capitale, il a annoncé la construction d’un métro.

Lire la suite de l’article.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 3462 / 628063

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent américain  Suivre la vie du site Le Panama   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License