Paradis fiscaux et judiciaires

Comment UBS à Miami rabattait en Suisse les riches latinos

jeudi 16 juillet 2009

Comment UBS à Miami rabattait en Suisse les riches latinos

François Pilet/Miami

Extraits d’un article mis en ligne sur le site du journal Le Temps :

Depuis un an, UBS a livré au fisc américain quantité de données sur plus de 700 clients. Les riches latinos qui ouvraient des comptes suisses depuis Miami sont passés entre les gouttes jusqu’ici.

L’affaire révèle un aspect méconnu des activités américaines d’UBS. Non contente de fournir ses solutions financières et fiscales « taillées sur mesure » à une clientèle nord américaine – en clair des comptes suisses masqués au nom de sociétés écran au Liechtenstein ou dans les îles Caïmans –, une division de la banque s’était spécialisée, dès 2002, dans la gestion offshore de riches latino-américains depuis les Etats-Unis.

Filiale discrète basée dans un quartier excentré de Miami, UBS International (UBSI), affichait 115 milliards de dollars sous gestion en 2008. Des fonds en partie non déclarés dans les pays d’origine de leurs détenteurs, exclusivement latino américains, et donc en dehors de la juridiction de l’IRS. Voilà pour la théorie. En pratique, une douzaine de plaintes de clients lésés par les investissements risqués d’UBSI ont révélé que la division gérait également les avoirs de clients certes originaires d’Amérique latine, mais établis aux Etats-Unis et contribuables américains.

Lire la suite de l’article sur le site du Temps.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1460 / 569220

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption économique  Suivre la vie du site LES BANQUES  Suivre la vie du site UBS   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License