Paradis fiscaux et judiciaires

L’affréteur et l’ami de Jacques Chirac

dimanche 24 septembre 2006

L’affréteur et l’ami de Jacques Chirac

Mis à jour le dimanche 24 septembre 2006

Semaine du jeudi 21 septembre 2006 - n°2185 - Notre époque

La France complice ?

L’affaire du « Probo Koala » inquiète en haut lieu. Qui se cache derrière la société Trafigura, impliquée dans le scandale ivoirien ?

A Abidjan, la catastrophe écologique du « Probo Koala » a déjà viré en crise politique avec le limogeage de deux ministres du gouvernement ivoirien. A Paris, elle commence également à inquiéter sérieusement les plus hautes instances de l’Etat. La mise en cause de la société Trafigura, l’affréteur du navire-poubelle, a en effet mis en alerte plusieurs services de renseignement français.

Cette pieuvre du négoce international aux ramifications multiples et aux contours à première vue insaisissables n’est en effet pas inconnue des services secrets.

Immatriculé aux Pays-Bas pour des raisons fiscales, basé en Suisse dans le discret canton de Lucerne, Trafigura est dirigé, depuis Londres, par deux Français, Claude Dauphin, arrêté à Abidjan le 16 septembre, et Eric de Turckheim. Des anciens courtiers réputés très proches d’un ami intime de Jacques Chirac : l’homme d’affaires corrézien Patrick Maugein.

Certains enquêteurs sont même persuadés - sans pouvoir le prouver formellement - que Patrick Maugein possède des intérêts dans Trafigura. L’intéressé le nie farouchement, même s’il avoue connaître ses dirigeants. Et pour cause : Maugein, Dauphin et Turckheim ont été formés à la même école, celle du pape du négoce international de matières premières, Marc Rich, un milliardaire longtemps poursuivi par la justice américaine pour avoir notamment violé l’embargo avec l’Iran, avant d’être finalement gracié par Bill Clinton.

Interrogé par nos soins, le porte-parole de Trafigura n’a pas été en mesure de préciser la nature des relations unissant Patrick Maugein et les dirigeants de la société d’affrètement.

Difficile d’en savoir plus : les véritables propriétaires se dissimulent derrière des sociétés-écrans à Malte, à Jersey et dans les Antilles néerlandaises.

Le scandale Pétrole contre Nourriture, dans lequel Trafigura a été impliqué, révèle pourtant certains liens unissant l’ami du président et l’affréteur du « Probo Koala ».

L’enquête diligentée par les Nations unies sur cette gigantesque affaire de détournement du pétrole irakien au temps de l’embargo affirme que Patrick Maugein a négocié lui-même avec les autorités irakiennes, et notamment l’ancien ministre des Affaires étrangères Tarek Aziz, les contrats officiels pour le compte de... Trafigura.

Olivier Toscer

© Le Nouvel Observateur

Publié avec l’aimable autorisation du Nouvel Observateur.

Visitez le site du Nouvel Observateur.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2488 / 468245

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption économique  Suivre la vie du site LES INTERMEDIAIRES FINANCIERS  Suivre la vie du site MARC RICH  Suivre la vie du site LES RICH BOYS   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License