Paradis fiscaux et judiciaires

L’affaire Madoff rattrape UBS et Ernst & Young

vendredi 8 janvier 2010

L’affaire Madoff rattrape UBS et Ernst & Young

LE MONDE | 08.01.10 | 14h41 • Mis à jour le 08.01.10 | 20h27

Extraits d’un article mis en ligne sur le site du journal Le Monde :

En 2010, l’affaire Madoff peut-elle rebondir ?

Les banques qui ont géré les produits financiers conçus par M. Madoff, dans lesquels ont investi des épargnants riches ou modestes, voient leur responsabilité mise en cause. Elles sont accusées d’avoir manqué à leur devoir de protection des épargnants.

La banque suisse UBS est la première visée. La maison mère d’UBS en Suisse et sa filiale luxembourgeoise ont été assignées en justice, le 18 décembre 2009, par les liquidateurs judiciaires d’une sicav luxembourgeoise baptisée Luxalpha, une information alors révélée par Les Echos. Luxalpha est l’une des principales sicav liées au système frauduleux de M. Madoff. Les liquidateurs reprochent à UBS, censée conserver et gérer les fonds investis dans Luxalpha, d’avoir failli à sa mission.

Mais l’assignation n’est pas limitée à UBS. Elle vise au total quinze personnes physiques et morales, dont le cabinet Ernst & Young, auditeur de Luxalpha, et la Commission de surveillance du secteur financier luxembourgeoise (CSSF). Toutes sont accusées d’avoir manqué à leur devoir.

Lire la suite sur le site du journal Le Monde.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1345 / 567511

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption économique  Suivre la vie du site LES BANQUES  Suivre la vie du site UBS   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License