Paradis fiscaux et judiciaires

La société Clearstream reconnue victime

vendredi 29 janvier 2010

La société Clearstream reconnue victime

AFP 28/01/2010 | Mise à jour : 18:04

La société de droit luxembourgeois Clearstream, rouage discret mais essentiel de la finance mondiale, a été reconnue victime jeudi de l’affaire de dénonciation calomnieuse et va ainsi toucher quelque 50.000 euros de dommages et intérêts.

Improprement qualifiée de "chambre de compensation", Clearstream est l’un des deux organismes européens de règlement-livraison -sa principale activité- par lequel plus de 2.000 banques, institutions financières ou encore banques centrales du monde entier s’échangent leurs actions et leurs obligations.

Les documents falsifiés communiqués en 2004 à la justice et pour lesquels Jean-Louis Gergorin, Imad Lahoud et Florian Bourges ont été condamnés, "contenaient des données provenant du système informatique de Clearstream", a rappelé le tribunal dans son jugement. Les trois hommes ont ainsi été condamnés solidairement à verser 50.000 euros de dommages et intérêts à Clearstream, qui en réclamait le double.

"Les dénonciations consistaient à imputer aux victimes la commission d’opérations illicites réalisées par le biais de comptes qui leur étaient faussement attribués auprès de cette chambre de compensation," a ajouté le tribunal.

Le journaliste Denis Robert, relaxé aujourd’hui, a été le premier à s’intéresser au fonctionnement de Clearstream, lui imputant un rôle dans le blanchiment d’argent sale, accusations pour lesquelles il a été à plusieurs reprises condamné pour diffamation et pour lesquelles il s’est pourvu en cassation.

"Le traitement judiciaire de cette affaire (de dénonciation calomnieuse), de même que le grand nombre et la notoriété des personnes victimes de la calomnie, ont concouru de façon certaine à l’aggravation du préjudice d’image incontestablement subi par Clearstream", a fait valoir le tribunal.

Les entités de Clearstream "souffrent désormais, au delà du préjudice de confiance dans leurs relations avec leur clientèle et strictement relatif aux données détournées, d’un préjudice de notoriété lié, depuis lors, à l’utilisation systématique du nom de Clearstream dans le débat public lorsqu’il s’agit d’évoquer cette affaire", selon le tribunal.

© AFP

Publié avec l’aimable autorisation de l’Agence France Presse.

Visitez le site de l’Agence France Presse.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2737 / 569884

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Les Chambres de compensation  Suivre la vie du site Clearstream   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License