Paradis fiscaux et judiciaires

Paradis fiscaux : les Bahamas blanchies

mercredi 10 mars 2010

Paradis fiscaux : les Bahamas blanchies

AFP

10/03/2010 | Mise à jour : 18:35

Les Bahamas ont été retirées de la "liste grise" des paradis fiscaux par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) après avoir signé 18 accords d’échange d’informations fiscales, selon un communiqué publié mercredi.

L’archipel des Caraïbes "a signé aujourd’hui des accords permettant l’échange d’informations fiscales avec sept économies nordiques (Danemark, Îles Féroé, Finlande, Groenland, Islande, Norvège et Suède)", annonce l’OCDE dans ce texte.
L’organisation, dont le siège est à Paris, rappelle que les Bahamas avaient jusque-là signé onze conventions similaires, dont certaines "avec des partenaires économiques et régionaux importants comme le Mexique, les Etats-Unis et le Royaume-Uni".

Chaque pays accusé d’être un paradis fiscal par l’OCDE, fer de lance institutionnel de la lutte contre ce phénomène, doit avoir signé au moins 12 de ces accords bilatéraux pour être blanchi. Les Bahamas deviennent donc le 22e pays blanchi depuis que les listes de paradis fiscaux ont été publiées pour la première fois par l’OCDE en avril 2009, rappelle l’organisation.

"Etant donné le rôle joué par les Bahamas dans le monde financier, je suis particulièrement satisfait de voir que ce pays a réalisé des progrès significatifs et continue d’étendre son réseau de partenaires avec lesquels il peut échanger des informations fiscales", s’est réjoui Jeffrey Owens, un responsable de l’OCDE.

Vingt pays, notamment de petites îles des Caraïbes ou du Pacifique, sont encore épinglés par l’organisation en tant que paradis fiscaux. Mais plusieurs organisations non gouvernementales contestent les critères fixés par l’OCDE pour définir un paradis fiscal, jugeant insuffisant le seuil des douze accords. D’autant que certains pays concluent, pour être blanchis, l’essentiel de leurs douze accords avec d’autres paradis fiscaux.

Ainsi, le réseau d’ONG Tax Justice Network, plus sévère, recense de nombreux "territoires opaques" qui ne figurent pas sur la liste de l’OCDE, comme la Suisse, le Luxembourg, les Iles Caïmans, Jersey, l’Etat américain du Delaware, les Bermudes, etc.

© AFP

Publié avec l’aimable autorisation de l’Agence France Presse.

Visitez le site de l’Agence France Presse.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 3232 / 591675

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent américain  Suivre la vie du site Les Bahamas   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License