Paradis fiscaux et judiciaires

Mediapart publie les documents sur la corruption du président pakistanais Zardari

jeudi 13 janvier 2011

Mediapart publie les documents sur la corruption du président pakistanais Zardari

Extraits de l’article mis en ligne sur le site de Médiapart :

C’est la première fois qu’apparaissent au grand jour, avec un tel luxe de précisions, l’ampleur (plusieurs millions d’euros) et les chemins (sociétés offshore, comptes en banque, paradis fiscaux...) de la corruption dont M. Zardari fut l’un des bénéficiaires grâce à l’Etat français.

Pour la seule fin d’année 1994, date à laquelle une société dénommée Marleton Business Inc. est constituée par un avocat de M. Zardari dans les îles Vierges britanniques, les sommes évoquées sont colossales. Ainsi, un premier versement a lieu en octobre 1994 à hauteur de 5,5 millions de francs, « dont 70% vont à M. Zardari (AAZ) et 30% à M. Lodhi (AL) », soulignent les policiers.

Un second virement a lieu deux mois plus tard, en décembre, pour un montant autrement plus conséquent de 59,48 millions de francs, « répartis en 41,636 millions pour M. Zardari et 17,844 millions pour M. Lodhi ». Soit un total, si l’on convertit, de 6.934.296 d’euros pour le futur président du Pakistan et 2.971.841 d’euros pour son associé.

D’après les enquêteurs français, les documents officiels pakistanais, laissés imprudemment chez lui par l’intermédiaire, expliquent en outre que « MM. Lodhi et Zardari ont reçu leurs pots-de-vin sur des comptes bancaires d’une série de sociétés offshores ». Elles sont toutes domiciliées dans les îles Vierges britanniques, un paradis fiscal. Leurs noms, tels qu’ils sont orthographiés dans le PV de la DNIF : Marvil Associated Inc., Penbury Finance, Oxton Trading, Crimities Holding, Dustan Trading, etc.

Ce n’est pas fini. D’une précision d’orfèvre, les informations envoyées du Pakistan révèlent également le nom des banques utilisées pour la corruption et les numéros de comptes incriminés : « Les commissions versées sur les comptes ouverts notamment au nom de ces sociétés à la banque Pasche et à la banque Piguet et Cie, en Suisse, ont été probablement approvisionnées par des transferts de la Banque française du Commerce extérieur, compte n°2700 0008358 ou IV10000083580. » Lire l’article intégral sur le site de Médiapart.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1290 / 614101

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Les scandales politico-financiers  Suivre la vie du site L’ATTENTAT DE KARACHI   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License