Paradis fiscaux et judiciaires

La vente de frégates en Arabie Saoudite, un contrat en or

lundi 17 janvier 2011

La vente de frégates en Arabie Saoudite, un contrat en or

Par pascal ceaux et jean-marie pontaut, publié le 17/01/2011 à 12:56

Après Karachi, c’est à cette affaire de vente de frégates à l’Arabie saoudite que s’intéressent les juges. Avec une question clef : en marge de l’accord sulfureux négocié en 1994, des rétrocommissions ont-elles financé la campagne présidentielle d’Edouard Balladur ?

Cap sur Riyad. Le contrat Sawari II de vente de trois frégates de la France à l’Arabie saoudite en novembre 1994 est désormais au coeur des soupçons de rétrocommissions ayant alimenté la campagne présidentielle d’Edouard Balladur, dont Nicolas Sarkozy était le porte-parole. Les juges Roger Le Loire et Renaud Van Ruymbeke, codésignés au terme d’une passe d’armes avec le parquet de Paris, sont désormais libres d’enquêter sur les dessous d’un sulfureux contrat. Ils s’apprêtent à réclamer au ministère des Finances les pièces relatives à cet accord commercial.

Les magistrats s’intéressent aux rétributions des intermédiaires. Ils pourraient également, pour retrouver la trace de ces versements, délivrer plusieurs commissions rogatoires internationales dans divers paradis fiscaux. Lire la suite sur le site du magazine l’Express.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1750 / 449659

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption politique  Suivre la vie du site LE FINANCEMENT DES PARTIS POLITIQUES  Suivre la vie du site L’affaire du Fondo-PR / UDF  Suivre la vie du site Les frégates vendues à l’Arabie Saoudite   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License