Paradis fiscaux et judiciaires

La police a saisi des œuvres "disparues ou volées" à l’Institut Wildenstein

jeudi 3 février 2011

La police a saisi des œuvres "disparues ou volées" à l’Institut Wildenstein

LEMONDE | 02.02.11 | 17h09 • Mis à jour le 02.02.11 | 17h30

Revanche posthume de Sylvia Wildenstein ? Veuve en 2001 du grand marchand de tableaux Daniel Wildenstein, morte le 13 novembre 2010, elle était durant les dernières années de sa vie en conflit grave avec ses beaux-fils, Alec et Guy Wildenstein, à propos de l’héritage de Daniel.

Son avocate, Claude Dumont-Beghi avait, du vivant de sa cliente, déposé le 8 septembre 2010 une plainte contre les administrateurs des trusts créés par la famille Wildenstein dans divers paradis fiscaux pour "recel de blanchiment, abus de confiance, organisation d’insolvabilité, recel de faux et d’usage de faux". Et, le 20 septembre 2010, une plainte pour "trafic d’influence, corruption active et passive, et recel de blanchiment d’argent". Plainte contre X, mais qui, avait-elle déclaré, "vise clairement les relations du beau-fils de ma cliente, Guy Wildenstein, avec l’UMP". Guy Wildenstein est en effet un des cofondateurs de l’UMP, membre du "premier cercle", représentant au sein de l’Assemblée des Français de l’étranger, et ami de Nicolas Sarkozy. Lire la suite sur le site du journal Le Monde.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 973 / 452619

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La fiscalité des états de droit  Suivre la vie du site Les trusts  Suivre la vie du site Affaire Wildenstein ‎   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License