Paradis fiscaux et judiciaires

Un paradis fiscal qui coûte cher aux contribuables britanniques

vendredi 11 février 2011

Un paradis fiscal qui coûte cher aux contribuables britanniques

10/02/11 | 07:00 | Jacques Hubert-Rodier

Les contribuables britanniques vont payer pour sortir de la faillite un paradis fiscal. » « The Times » s’interroge sur la décision du gouvernement de Sa Majesté d’accorder un prêt de 160 millions de livres (190 millions d’euros) aux îles Turques-et-Caïques. La raison avancée par Londres : cet archipel des Antilles ne peut tout simplement plus payer ses fonctionnaires et est au bord de la faillite. Ce qui n’empêche pas ce territoire du Royaume-Uni de se refuser à toute création d’impôts et de taxes pour conserver son attrait pour les « investisseurs ». Lire la suite sur le site du journal Les Echos.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 3749 / 541149

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent américain  Suivre la vie du site Turques et Caïques   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License