Paradis fiscaux et judiciaires

[Exclusif] Denis Robert : « Ce qu’ils ont fait est trop... dégueulasse »

jeudi 17 février 2011

[Exclusif] Denis Robert : « Ce qu’ils ont fait est trop... dégueulasse »

Parce que le journaliste Denis Robert a été définitivement blanchi par la Cour de cassation après soixante procès, ses livres concernant Clearstream vont enfin être réédités. Retour sur dix ans de harcèlement judiciaire.

Soixante procès plus tard, voici Denis Robert, définitivement estampillé « bon journaliste » par la Cour de cassation, laquelle reconnaît dans son travail l’expression d’un contre-pouvoir vigoureux nécessaire à la santé des démocraties. A l’origine de dix ans de harcèlement judiciaire, que l’enquêteur a affronté avec persévérance, il y a deux livres sur une mystérieuse et discrète firme luxembourgeoise nommée Clearstream : « La Boîte Noire » et « Révélation$ », épuisés l’un et l’autre depuis longtemps sans que son éditeur Laurent Beccaria, aux Arènes, ait pu les réimprimer – chaque réimpression ouvrant la possibilité pendant trois mois aux avocats de la multinationale d’attaquer à nouveau.

Plus d’huissier aujourd’hui au pied des rotatives, alors ça cogite dur aux Arènes. Les deux livres pourraient être fondus avec un troisième, « Clearstream, l’enquête », attaqué lui aussi, et devenir un ouvrage unique. Le projet est à l’étude, tandis qu’un Denis Robert enfin lavé de tout soupçon répond à nos questions depuis sa Lorraine profonde. Lire la suite sur le site du Nouvel Observateur.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2610 / 490115

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Alliés de la lutte contre les PFJ  Suivre la vie du site Denis Robert   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License