Paradis fiscaux et judiciaires

EXCLUSIF. Wildenstein : l’affaire que l’État veut étouffer

mercredi 30 mars 2011

EXCLUSIF. Wildenstein : l’affaire que l’État veut étouffer

Le Point.fr - Publié le 30/03/2011 à 06:34 - Modifié le 30/03/2011 à 11:03

Par Philippe Berti, Jean-Michel Décugis, Mélanie Delattre et Christophe Labbé

Les juges qui instruisent l’affaire Wildenstein ont interpellé Bercy. Dans une lettre de deux pages datée du 23 novembre, ils évoquent des soupçons de fraude fiscale pesant sur la succession du milliardaire Daniel Wildenstein. Les magistrats dressent la liste des biens non déclarés : une incroyable collection de tableaux, une propriété au Kenya, une autre aux îles Vierges, la galerie d’art qu’ils possèdent à New York... et aussi un mystérieux compte bancaire au Japon.

Dans leur courrier, dont Le Point.fr a eu connaissance, les deux juges Daïeff et Tournaire chargés de l’instruction pour "abus de confiance" et "blanchiment" ouverte en 2010 signalent un manque à gagner pour l’État "d’un montant significatif, le patrimoine évadé dans les trusts apparaissant être d’un montant très significatif". Lire la suite sur le site du magazine Le Point.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1712 / 453606

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La fiscalité des états de droit  Suivre la vie du site Les trusts  Suivre la vie du site Affaire Wildenstein ‎   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License