Paradis fiscaux et judiciaires

Sociétés militaires privées : la France ne se décide toujours pas

mardi 21 février 2012

Sociétés militaires privées : la France ne se décide toujours pas

Publié le 21/02/2012 à 08:28

Par Jean Guisnel

À ce jour, la France a décidé de laisser le marché des sociétés militaires privées aux pays anglo-saxons, singulièrement aux Britanniques et aux Américains. Ce secteur déjà très prospère avant les attentats du 11 septembre 2001 s’est considérablement développé avec ce drame, au point que 1 500 sociétés de ce type existeraient actuellement. Depuis plusieurs années, d’anciens militaires ou des entrepreneurs sans relation antérieure avec les affaires de défense cherchent à faire sauter le tabou qui leur interdit de monter ce type d’entreprises en France. Il ne s’agit pourtant pas pour eux de conduire des opérations de guerre privées, comme il arrive à certaines sociétés anglo-saxonnes de le faire, mais plus simplement d’assurer les armes à la main des missions de protection en territoire étranger ou dans les eaux internationales.
Louable intention

Peine perdue ! Si des entreprises françaises ayant pignon sur rue se livrent à ces activités, notamment pour la protection de navires de commerce contre la piraterie, elles le font à partir de filiales immatriculées à l’étranger, dans des conditions souvent difficiles. Lire la suite sur le site du magazine Le Point.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2875 / 449597

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Les sociétés militaires privées  Suivre la vie du site La privatisation de la violence   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License