Paradis fiscaux et judiciaires

Biens mal acquis en Tunisie : "300 personnes dans le collimateur" du juge Monfrini

samedi 10 mars 2012

Biens mal acquis en Tunisie : "300 personnes dans le collimateur" du juge Monfrini

Mandaté par la Tunisie pour traquer les biens mal acquis du clan Ben Ali à l’étranger, l’avocat genevois Enrico Monfrini fait face à la lenteur de la justice suisse. Il promet cependant des résultats probants d’ici à deux mois.

L’avocat suisse, 67 ans, a été contacté fin septembre 2011 par le gouverneur de la Banque centrale de Tunisie, Mustapha Nabli, pour traquer les biens mal acquis du clan Ben Ali à l’étranger. Depuis, il se heurte au manque de réactivité de la justice. Mais Enrico Monfrini n’en est pas à son coup d’essai. Ancien avocat d’opposants au régime de Sani Abacha, il avait été sollicité en 1999 par les autorités du Nigeria, lesquelles ont récupéré 1,3 milliard d’euros grâce à lui.

[...] Quand Tunis vous a mandaté, vous étiez sur la trace de 200 personnes du clan Ben Ali. Et aujourd’hui ?

J’ai près de 300 personnes dans le collimateur. La presse a relayé le chiffre de 5 milliards d’euros de biens mal acquis à l’étranger pour le clan Ben Ali, mais, très honnêtement, personne n’a d’idée très précise du montant des biens spoliés. Pour ce qui est de la Suisse, mes démarches visent une quarantaine de personnes, et les avoirs bloqués par les autorités sont pour l’instant de 50 millions d’euros. Il y a sans doute beaucoup plus d’argent.

Et encore plus ailleurs ?

La Suisse est une plaque déclinante du blanchiment d’argent, mais c’est encore une plaque tournante vers d’autres paradis fiscaux comme Singapour, Hong Kong ou le Moyen-Orient. Le Liban et les Émirats arabes unis sont les places du moment, mais tout bouge très vite. Les kleptocrates n’ont plus d’endroit dans le monde où ils sont totalement à l’abri. Lire la suite.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1122 / 487850

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption politique  Suivre la vie du site LES BIENS MAL ACQUIS   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License