Paradis fiscaux et judiciaires

La fin de l’exception fiscale helvétique

lundi 2 avril 2012

La fin de l’exception fiscale helvétique

Suisse-Union européenne lundi2 avril 2012

Cela fait sept ans que les Etats européens font pression. Et cette fois, la Commission a été très claire, sous peine de mesures de rétorsion : le statut privilégié des holdings en Suisse est condamné. Résignés, les cantons affûtent leurs armes pour sauver l’essentiel.

Le statut privilégié des holdings et des sociétés étrangères en Suisse est condamné. Les cantons et la Confédération l’ont désormais tous admis et s’apprêtent à céder face aux pressions européennes. Mais personne ne sait encore vers quelle taxation les cantons devront se diriger.

[...] Cela fait sept ans que les Etats européens font pression sur la Suisse, irrités de voir s’installer sur les bords du Léman ou de la Limmat le siège des grandes multinationales, de sociétés de négoce, de holdings ou de « sociétés boîtes aux lettres » désireuses de fuir la pression fiscale européenne. A Genève, le bénéfice d’une société mixte dont moins de 20% de l’activité se déroule en Suisse est taxé 12,5%, à Londres 24,1%. La société mixte est exonérée sur la part du revenu de source étrangère. Lire la suite sur le site du journal Le Temps.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2006 / 543940

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La fiscalité des états de droit  Suivre la vie du site Le dumping fiscal   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License