Paradis fiscaux et judiciaires

La victoire de Hollande inquiète la Suisse

mercredi 9 mai 2012

La victoire de Hollande inquiète la Suisse

Le Point.fr - Publié le 09/05/2012 à 10:48

Berne redoute que le PS ne veuille tordre le cou aux avantages qu’elle octroie aux multinationales et aux contribuables fortunés.

[...] Pourquoi cette appréhension ? Actuellement, Bruxelles fait mollement pression sur la Suisse pour qu’elle cesse d’offrir de somptueux cadeaux fiscaux aux entreprises qui s’installent sur son sol. Ainsi, les sociétés dites "auxiliaires", qui réalisent l’essentiel de leur chiffre d’affaires à l’étranger, ne sont imposées dans le canton de Genève qu’à 4,8 %. Ajoutez un impôt sur le capital à 0,4 %. Les holdings s’en tirent encore mieux : elles sont exonérées de l’impôt sur les bénéfices. Et l’impôt sur le capital dégringole à... 0,006 %.

Montebourg, la bête noire

Ces avantages ont permis à Genève d’attirer un bon millier de sociétés à "statut privilégié". Ce n’est rien à côté du minuscule canton de Zoug qui en compte plus de 200 000. Les Suisses redoutent que le socialiste François Hollande ne parvienne à convaincre Angela Merkel de ne plus attendre pour taper sur les doigts de la Suisse. L’arrivée possible au gouvernement de Vincent Peillon et d’Arnaud Montebourg donne carrément des cauchemars aux fiscalistes helvétiques. En 2000, à la tête de la mission d’information sur "les obstacles au contrôle et à la répression de la délinquance financière et du blanchiment des capitaux en Europe", ils avaient publié un rapport particulièrement accablant sur la Suisse. Lire la suite.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2018 / 490922

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent européen  Suivre la vie du site La Suisse   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License