Paradis fiscaux et judiciaires

Comment Van Ruynbeke lutterait contre l’évasion fiscale si...

mercredi 23 mai 2012

Comment Van Ruynbeke lutterait contre l’évasion fiscale si...

Créé le 23-05-2012 à 17h58 - Mis à jour à 18h07

DECRYPTAGE Présidée par Philippe Dominati (UMP), la commission d’enquête du Sénat recevait mardi 22 mai le premier juge d’instruction du tribunal de grande instance de Paris. Le juge Van Ruymbeke appelle à moins de lois et plus d’actions.

Renaud Van Ruymbeke lève la main et dit "je le jure". Il est 9h50 ce mardi 22 juin, il vient de s’asseoir dans une grande salle du Sénat. C’est promis, devant la commission sur l’évasion fiscale, le premier juge d’instruction du tribunal de grande instance de Paris dira toute la vérité. Toute sa vérité d’enquêteur quotidiennement confronté aux circuits de la criminalité organisée.

Aujourd’hui dans le volet financier de l’affaire Karachi, hier dans l’affaire Elf ou celle des frégates de Taïwan. Quel rapport entre ces délits et la fraude fiscale qui préoccupe le Sénat ? L’utilisation des mêmes outils, au premier rang desquels les paradis fiscaux. C’est sur ce point que les sénateurs attendent son analyse. C’est sur ce point que le juge se montre le plus critique. Selon lui, la lutte contre les trous noirs de la finance, lancée lors du G20 de 2009 à Londres, a complètement échoué. Lire la suite sur le site du Nouvel Obs.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1303 / 614457

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Alliés de la lutte contre les PFJ  Suivre la vie du site Les magistrats  Suivre la vie du site Renaud Van Ruymbeke   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License